Mugamba : Un chef collinaire tué


Des hommes armés ont tué le chef de la colline Mugendo−Ndengo en commune Mugamba de la province Bururi la soirée de ce jeudi 26 novembre 2015. Les sources policières à Bururi indiquent que la victime a été tuée chez lui pour des mobiles politiques.



Par: Isanganiro , vendredi 27 novembre 2015  à 19 : 20 : 26
a

Mutwa Jérôme, chef collinaire de Mugendo− Ndengo en zone Nyagasasa de la commune Mugamba en province de Bururi a été tués par balles dans la tête lui tirées chez lui vers 19h15 ce jeudi selon des témoins sur place relayés par le commissariat de police à Bururi.

Des témoins estiment à une vingtaine d´hommes armés de fusils les auteurs de ce crime qui portaient de longs manteaux noirs et des masques. La police à Bururi, quant à elle, dit qu´une partie de cette bande était armée et aurait dit avant le forfait qu’elle veut en finir avec tous ceux qui collaborent avec la police en les dénonçant.

Le commissaire provincial de police à Bururi dit qu’à côté de cette personne tuée, ces malfaiteurs ont volé de l´argent et des téléphones portables à ceux qui apaisaient leur soif dans cette localité. Sur leur chemin de repli vers Mukike en passant par Kivumu, ils ont tiré sur un camion de la Brarudi qui approvisionnait Rutana en boissons de cette société. Ledit camion a dû s´arrêter sur la RN7 au niveau de Ndengo, certains de ses pneus dégonflés.

Aucune boisson n´a été consommée par ces assaillants. Mais, le chauffeur et son convoyeur ont vu leurs téléphones et tout l´argent qu’ils avaient leur pris.

Christian Nkurunziza, gouverneur de Bururi, appelle ces hommes armés de se faire enrôler dans l´armée régulière ou la police nationale s´ils veulent porter sur eux. Aux habitants de la province Bururi en général et ceux de la commune Mugamba en particulier, il leur demande de rester sereins, solidaires et dénoncer tout malfaiteur. Il promet de rester aux côté de la famille du disparu.

Une attaque armée avait été dirigée contre la position policière de Nyagasasa dans cette même commune de Mugamba sans causer de dégâts, c´était la nuit de dimanche 15 novembre 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

374 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 10 %)

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient ,(popularité : 5 %)

Burambi : De violents combats,(popularité : 4 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

Le journaliste correspondant d’Isanganiro à l’Est dans le viseur du gouverneur de Ruyigi,(popularité : 3 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 3 %)

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent,(popularité : 3 %)

Nkurunziza appelle au calme et à l’arrestation des assassins du Général Nshimirimana,(popularité : 2 %)

Troisième agression d’un journaliste à moins de deux semaines,(popularité : 2 %)

Une trentaine des refugiés burundais tués à Kamanyora en RDC ce vendredi,(popularité : 2 %)