Cibitoke : Les agriculteurs crient au secours


Les pluies torrentielles se sont abattues ces derniers jours dans toutes les communes de la province de Cibitoke. Plusieurs maisons et champs de cultures ont endommagé, les victimes demandent de l’aide.



Par: Isanganiro , lundi 30 novembre 2015  à 11 : 16 : 25
a

Plus de 60 maisons au chef-lieu de la province de Cibitoke et les champs environnants ont été endommagées par des pluies diluviennes qui se sont abattues dans cette province au cours du mois de novembre.

Un cultivateur rencontré au chef-lieu de la commune Rugombo, témoigne que les champs de haricots, maïs, manioc… ont été dévastés par ces pluies torrentielles mêlées des fois de la grêle.

Ce cultivateur ne sait pas sur quel pied danser. Il dit qu’il fait partie de la population qui a bénéficié d’un prêt de semences par la Direction provinciale de l’agriculture et de l’élevage dans la province de Cibitoke. Et pour le moment, précise-t-il, il ne voit pas comment il va rembourser ses dettes.

C’est le même cas que Joseph Kazoviyo résidante de la commune Murwi. Ses bananerais ont été tous détruites.

« Comment allons- nous vivre sans récoltes », s’interrogent-il, craignant de la famine. Il demande de l’aide d’urgence.

Les autorités administratives provinciales demandent aux bienfaiteurs de bonne charité de venir en aide à la population sinistrée, indiquant qu’elles attendent toujours les données sur les personnes sinistrées à présenter aux bienfaiteurs

Quant à la direction provinciale de l’agriculture et de l’élevage en province se dit choquée de cette situation désastreuse qui guette les habitants de cette province.

Toutefois, la Direction Provinciale de l’Agriculture et de l’Elevage promet de s’entretenir avec tous les intervenants en matière de l’agriculture afin de venir en aide à cette population victime de pluies diluviennes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

133 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 4 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Cultures vivrières : Un défi pour le Burundi,(popularité : 3 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 3 %)

Les réfugiés burundais rentrent au pays avec hésitation ,(popularité : 3 %)

La révision des textes de loi régissant la CNTB d’ici peu,(popularité : 3 %)

Ecole Fondamentale : Plus de patience pour son début SVP,(popularité : 3 %)

Un pasteur conservateur nous a quitté,(popularité : 3 %)