Cibitoke : Les agriculteurs crient au secours


Les pluies torrentielles se sont abattues ces derniers jours dans toutes les communes de la province de Cibitoke. Plusieurs maisons et champs de cultures ont endommagé, les victimes demandent de l’aide.



Par: Isanganiro , lundi 30 novembre 2015  à 11 : 16 : 25
a

Plus de 60 maisons au chef-lieu de la province de Cibitoke et les champs environnants ont été endommagées par des pluies diluviennes qui se sont abattues dans cette province au cours du mois de novembre.

Un cultivateur rencontré au chef-lieu de la commune Rugombo, témoigne que les champs de haricots, maïs, manioc… ont été dévastés par ces pluies torrentielles mêlées des fois de la grêle.

Ce cultivateur ne sait pas sur quel pied danser. Il dit qu’il fait partie de la population qui a bénéficié d’un prêt de semences par la Direction provinciale de l’agriculture et de l’élevage dans la province de Cibitoke. Et pour le moment, précise-t-il, il ne voit pas comment il va rembourser ses dettes.

C’est le même cas que Joseph Kazoviyo résidante de la commune Murwi. Ses bananerais ont été tous détruites.

« Comment allons- nous vivre sans récoltes », s’interrogent-il, craignant de la famine. Il demande de l’aide d’urgence.

Les autorités administratives provinciales demandent aux bienfaiteurs de bonne charité de venir en aide à la population sinistrée, indiquant qu’elles attendent toujours les données sur les personnes sinistrées à présenter aux bienfaiteurs

Quant à la direction provinciale de l’agriculture et de l’élevage en province se dit choquée de cette situation désastreuse qui guette les habitants de cette province.

Toutefois, la Direction Provinciale de l’Agriculture et de l’Elevage promet de s’entretenir avec tous les intervenants en matière de l’agriculture afin de venir en aide à cette population victime de pluies diluviennes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

124 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent



a

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout



a

Education : Un sac de ciment pour valider l’inscription d’un nouvel élève





Les plus populaires
Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 53 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 21 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 16 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 14 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 10 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 5 %)

Sit-in du personnel de l’ISTEEBU pour réclamer leurs salaires depuis janvier 2012,(popularité : 3 %)

La mutualité de santé communautaire en décadence,(popularité : 3 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 3 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 3 %)