Le Parquet Général de la République gèle d’autres comptes bancaires


Le Procureur Général de la République a de nouveau interdit l’accès aux comptes bancaires de 3 personnes morales et a 2 comptes bancaires des personnes physiques. Dans sa correspondance adressée aux Administrateurs Directeurs Généraux des Banques et aux Directeurs Généraux des Micro finances, il a aussi demandé l’historique de ces comptes.



Par: Isanganiro , lundi 30 novembre 2015  à 11 : 26 : 42
a

Au total 5 comptes bancaires sont visés par cette mesure du Procureur Général de la République. Les comptes des personnes morales concernées sont ceux des organisations suivantes : L’OAG (Observatoire de l’Action Gouvernementale), l’association Biraturaba ainsi que celui de l’organisation AJC. Ceux des personnes physiques concernés sont ceux de Seconde Nyanzobe et Christian Ngendakumana. Les 2 sont cadres de l’organisation Fontaine Isoko dont les activités ont été récemment suspendues par le Ministère de l’intérieur.

Dans cette correspondance, le Procureur Général de la République a demandé à ce que les numéros de ces comptes lui soient transmis. Ces responsables des Banques et Micro finances sont également tenus de fournir l’historique de ces comptes à partir du 01 janvier 2015. ‘’Aucun retrait n’est autorisé sur ces comptes, et ce, jusqu’à nouvel ordre’’, lit-on dans la même correspondance.

Le 23 novembre courant, 10 autres organisations sans but lucratifs ont été provisoirement suspendues par le Ministère de l’intérieur. Le 20 du même mois, leurs comptes avaient été bloques. Selon l’ordonnance ministérielle no 530/1597, la suspension des activités de ces organisations a été motivée par la nécessité de préserver l’ordre public et la sécurité sur tout le territoire national, mais aussi dans le cadre de instruction du dossier RMPG 696/MA.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

723 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré,(popularité : 17 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 17 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 15 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 14 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 14 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 14 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 13 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 13 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 13 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 13 %)