La migration au centre des préoccupations de l’UIP


Un cadre juridique de protection qui garantirait l’équité, la non-discrimination et le respect des droits de l’homme devrait être développé en faveur des migrants, tel était le thème central de la 133ème Assemblée Général de l’Union Interparlementaire (UIP) dans sa session à Genève du 27 au 21 octobre 2015. Cela est contenu dans un rapport de mission présenté ce mardi 1er décembre 2015 par la délégation qui a représenté le parlement burundais dans cette session.



Par: Isanganiro , mardi 1er décembre 2015  à 12 : 30 : 08
a

"Des migrations plus justes, plus sensées et plus humaines, un impératif économique et moral", telle était l’orientation centrale de la conférence.

Dans son discours, le président du sénat, qui était chef de la délégation burundaise, a indiqué que le Burundi est engagé aux côtés des Nations-Unies à la réduction du phénomène migratoire par son intervention dans la lutte contre le terrorisme et dans le maintien de la paix dans beaucoup de pays d’Afrique et d’ ailleurs notamment en Somalie, Soudan, Haïti .., peut-on lire dans le rapport.

Selon le rapport de mission, la réunion de la 133ème Assemblée de l’UIP a débouché sur un engagement impératif des parlements en faveur des migrations plus justes, plus sensées et plus humaines.

Les parlements de 135 pays représentés dans la conférence se sont engagés de faire preuve d’ esprit d’initiative politique, écouter et relayer les inquiétudes de leurs administrés, faire œuvre de sensibilisation et superviser l’ action gouvernementale tout en la soutenant pour faire face au phénomène de migration.

Les parlementaires se sont engagés aussi à œuvrer en faveur de migration plus justes et plus humaines en élaborant et en mettant en œuvre un cadre juridique de protection, en garantissant l’ équité, la non-discrimination et le respect des droits de l’ homme des migrants, et en œuvrant à la cohésion sociale et à l’édification de sociétés pacifiques et inclusives.

En marge de la session, 2 résolutions ont été adoptées. "Apporter la protection nécessaire et une aide d’ urgence à ceux qui sont devenus des réfugiés en raison de la guerre, de conflits internes ou de circonstances sociales, conformément aux principes du droit international humanitaire et des conventions internationales : le rôle de l’ Union Interparlementaire, des parlements, des parlementaires, et des organisations internationales et régionales" et " la démocratie à l’ ère numérique face aux menaces pour la vie privée et les libertés individuelles".




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

195 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mardi 1er décembre 2015   à 19 : 12 : 31

Dans beaucoup des cas comme ceux du Burundi , ce sont les gouvernements qui font les geurres et forcent la population a quitter leurs pays pour se refugier dans d autres pays
La politique africaine doit etre changer Il faut donner espoir aux peuples africains
Ces Parlementaires Africains doivent adopter le texte qui deffinice le methode de gouverner comme ont fait les autres continents et si c est necessaire mettre des punitions pour
un gouvernement non conforme a la loi et qui cause la population a fouir



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 6 %)

Un ministre qui serait l’auteur de la crise selon le STUB,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Ils fuient Bujumbura,(popularité : 3 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 3 %)

Nyanza lac : Des escrocs se font agents de la CNTB ,(popularité : 3 %)

L’Ombudsman et le Ministre de l’Intérieur dans le collimateur de la COMIBU,(popularité : 3 %)

Burundi : La terre, un des défis pour le retour des réfugiés ,(popularité : 3 %)