L’ancien billet de 1000F BU rejeté


Alors que le délai de trois mois est terminé pour retirer de la circulation les billets de 1000 FBU, les possesseurs de ces billets éprouvent des difficultés, sachant que la BRB n’a pas accordé de délai supplémentaire.



Par: Isanganiro , mercredi 2 décembre 2015  à 20 : 33 : 35
a

Les anciens billets ne sont plus acceptés. Aux marchés, dans les bus ou dans les boutiques, ils ne sont pas les bienvenus. Mais pour certaines personnes comme les boutiquiers, ils prennent le billet pour une valeur soit de six cent, soit sept cent ou soit encore de huit cent francs, comme ils le disent eux-mêmes.

Même dans des banques, cet ancien billet de 1000F Bu est refusé. Le cas concret est le témoignage d’une jeune femme qui est allée, ce lundi le 1er décembre, faire un dépôt de cent cinquante mille francs Bu au compte de leur association ouvert à la banque Interbank, agence de Kamenge.

Comme elle avait huit billets de mille francs qui totalisent un montant de huit mille francs, l’agent de cette banque a retiré ces billets de mille francs et il a demandé à la maman de les garder. Quand cette dernière a voulu savoir pourquoi les huit billets sont mis à part, cet agent d’Interbank l’a grondée en lui rappelant que la circulation de l’ancien billet de 1000F Bu est terminée avec le 30 novembre. Il a ajouté que seule la Banque de la République du Burundi est autorisée à prendre ces anciens billets en échange avec les nouveaux.

Mais dans certains endroits de la capitale Bujumbura, ces billets sont recherchés par certains individus comme gagne-pain.

A l’ancien marché central de Bujumbura, des jeunes sont rencontrés aux différents parkings à la recherche de ces anciens billets de 1000F Bu. Même cas au marché de Kamenge où ils attendent à l’entrée principale de ce marché. Pour eux ces billets sont pris contre 800 ou 900 F Bu pour chacun.

La Banque de la République du Burundi avait sorti le nouveau billet de 1000 Francs et une période de trois avait été accordée à partir du 1er septembre 2015 pour retirer l’ancien billet. Pas de délai supplémentaire accordé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

300 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 18 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 13 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 8 %)

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation,(popularité : 7 %)

Le trafic va de mal en pis au port commercial de Rumonge ,(popularité : 6 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 6 %)

Muyinga/L’avocat, produit d’exportation,(popularité : 6 %)

Les jérémiades des victimes du marché central ,(popularité : 6 %)

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau,(popularité : 6 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 6 %)