L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020


Ce jeudi, 03 décembre 2015, l’Institut de Statistiques et d’Etudes Economiques du Burundi (ISTEBU) a validé le 2ème rapport d’étape de la stratégie nationale de développement de la statistique du Burundi, 2ème génération (SNDS-II). Le Directeur Général de l’ISTEBU dit que c’est vital pour le pays.



Par: Isanganiro , jeudi 3 décembre 2015  à 19 : 45 : 00
a

Selon le Directeur Générale l’ISTEBU, la stratégie est un projet pour le système de la statistique nationale. « Les statistiques sont l’œil de tout décideur, elles permettent de prendre des décisions bien éclairées et de suivre toutes les politiques et initiatives qui sont prises au niveau national et international qui nécessitent des indicateurs », indique, Nicolas Ndayishimiye.

« Pour construire une école dans un endroit X, il faut avoir une idée sur la population scolarisable pour ne pas construire une école à 200 enfants quand il n’y avaient que 10 », poursuit-il.

L’ISTEBU projette de consolider le système statistique national pour le rendre plus dynamique, coordonné et opérationnel, capable de produire, de publier et de disséminer dans les délais des données statistiques de qualité requises pour le suivi et la mise en œuvre, des politiques, des programmes et projets de développement nationaux et sectoriels, des objectifs de développement durable, et de la révolution des données.

Cependant, le DG de cet institut relève des défis. C’est entre autres ceux liés aux ressources humaines, matérielles et financières. Un besoin en formation de renforcement de capacité du personnel, un système d’archivage performant et l’augmentation des salaires des employés pour leur stabilisation.

Malgré ces contraintes, Nicolas Ndayishimiye reste confiant que l’ISTEBU aura des moyens pour réaliser son projet. Il table sur 80% de résultats alors que la stratégie nationale de développement de la statistique du Burundi 1ère génération a été réalisée à 60%.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

405 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 5 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 5 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 4 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Les hépatites, maladies infectieuses dont plusieurs catégories de gens courent un risque ,(popularité : 3 %)

Un nouveau code des assurances au Burundi,(popularité : 3 %)

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Handicapés à l’école,(popularité : 2 %)

Pénurie d’eau au chef-lieu de Cibitoke : risques des maladies des mains sales ,(popularité : 2 %)