Eugénie FURUTA tailleur handicapée assure sa survie.


Certains handicapés contactés par la radio Isanganiro parviennent à assurer leur survie tandis que les autres restent nombreux à mendier dans la rue, c’est un constat fait par la radio isanganiro qui a interrogé certains handicapés qui essayent de faire un effort pour assurer leur autosuffisance alimentaires et couvrir aussi une partie de leurs besoins.



Par: Isanganiro , jeudi 3 décembre 2015  à 19 : 15 : 34
a

Eugénie FURUTA vit avec son handicap physique au niveau des jambes, elle travaille comme tailleur à l’avenue de l’amitié.

Elle dit qu’elle parvient à s’acheter tous les besoins de première nécessité comme les habits, la nourriture et le loyer, elle peut également se payer les soins de santé.

Elle souligne que quand sa maman était encore en vie, elle parvenait à payer le salaire de l’employé de maison qui aidait sa mère dans certains travaux de ménage.

Elle vient de passer deux mois sans travailler parce qu’elle est tombé malade, mais elle n’a pas pour autant financièrement trop souffert.

Elle indique qu’elle a rencontré des problèmes pour avoir ce travail, parce que les patrons des ateliers restent réticent quand il s’agit d’engager des personnes handicapés, parce qu’ils jugent que ces derniers ne seront pas rentable au même pied d’égalité que les autres tailleurs.

« Une femme qui fait partie de leurs clients m’as insulté un jour parce qu’elle soupçonnait que c’était moi qui avais mal fait son tissus qu’elle avait amené à notre atelier, à cause de mon handicap, elle est devenue par après mon client préféré quand elle a vu la qualité de mon travail », précise Eugénie FURUTA.

Elle précise pour terminer que beaucoup de personnes handicapés s’adonne à la mendicité parce qu’ils n’ont pas eu de soutien tant moral que matériel et demande au gouvernement et aux bienfaiteurs d’aider les personnes handicapés à aller à l’école en premier lieu et de les accompagner dans leur vie quotidiennes en second lieu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

140 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 27 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 25 %)

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 20 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 13 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 10 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 8 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 6 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 6 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 6 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 6 %)