Muyinga- Des denrées alimentaires ὰ des prix exorbitants


Les prix des produits alimentaires ne cessent de grimper depuis plus de trois mois. Ce phénomène inquiète les consommateurs qui peinent à s’approvisionner sur le marché.



Par: Isanganiro , vendredi 4 décembre 2015  à 19 : 33 : 09
a

Vendredi 4 décembre 2015, sur les marchés de Muyinga, le kilo de haricot varie entre 1500 pour la variété dite jaune et 1300 fr .bu pour celle dite Kirundo.

Nous risquons de mourir de faim, s’inquiète M. Alice une enseignante, indiquant gagner mensuellement aujourd’hui moins d’un sac de riz. Par moi, le gouvernement me paie 90000 Fr. Bu alors qu’un sac de riz oscille aujourd’hui autour de 95000 fr bu, indique-t-elle.

Le prix du kilo de riz est de 2000 FR bu pour la qualité dite tanzanienne alors qu’au mois de juillet, un kilo s’achetait à 1500.La variété dite locale se vend à raison de 1600 FR. Il y a trois mois, le même kilo coûtait 1100 seulement. Un régime de banane acheté il y a quatre mois autour de cinq mille francs se vend aujourd’hui autour de dix mille fr.bu, les prix ont doublé.

Même en l’an 2000 au moment de la disette, on n’avait pas assisté à de tels prix, fait remarquer un sexagénaire, devant le stand ou se vend la farine de manioc pour laquelle le prix par kilo est de 800 Fr.bu.

Tous les prix ont grimpé, fait remarquer Mama Aisha, une vendeuse au marché de Muyinga.

L’une des raisons est la dévaluation de la monnaie burundaise, indique-t-elle. Nous importons des produits alimentaires partir de la Tanzanie, or, dit-elle, le shilling tanzanien est échangé ὰ peu près la même valeur que la monnaie burundaise alors que de par le passé 80 FR. Bu équivalait ὰ 100 Shillings.

Nous sommes en période de soudure, nous attendons de nouvelles récoltes, murmure une autre vendeuse faisant plutôt craindre le pire si les plantes sont endommagées par des pluies violentes qui s’abattent aujourd’hui sur la province.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

276 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 6 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 4 %)

Extension de la palmeraie dans les zones potentiellement palmicoles du Burundi, l’OHP satisfait du pas franchi,(popularité : 3 %)

Comment assoir une justice fiscale au Burundi ? ,(popularité : 3 %)

Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze visite le Burundi,(popularité : 3 %)

Les assurances maladies affectées par la crise ; cas de SONAVIE,(popularité : 3 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 3 %)

Le Burundi prie ses partenaires d’ouvrir le porte-monnaie, des conditions évoquées ,(popularité : 3 %)

L’appui budgétaire pour le Burundi baissera en 2012, prédit le FMI,(popularité : 3 %)

Burundi : Recul dans le classement en Indice de Développement Humain ,(popularité : 3 %)