Rumonge : Trois jeunes gens arrêtés avec un pistolet


La police de Rumonge a appréhendé trois jeunes gens en possession d’un fusil de type pistolet la nuit de ce mercredi 2 décembre 2015 au bar hôtel Nirvana dans la ville de Rumonge. Le gouverneur de Rumonge confirme l’information tout en rassurant que la sécurité est maitrisée dans cette nouvelle province.



Par: Isanganiro , vendredi 4 décembre 2015  à 19 : 41 : 32
a

Les trois jeunes gens qui possédaient un pistolet de numéro E˩ 3712 avec son chargeur garni(8cartouches) dans un de leurs sacs à dos ont été arrêtés par la police de Rumonge vers 21h de ce mercredi 2 décembre 2015 dans un bar hôtel dénommé Nirvana sis au quartier Birimba de la ville de Rumonge.

Selon la police de Rumonge, des citoyens de bonne foi l’ont alertée de la présence à Rumonge d’éléments armés, tous Tutsi, qui venaient de la ville de Bujumbura et qui auraient l’intention de nuire, ce que la police devrait vérifier.

Juvénal Bigirimana, gouverneur de la province de Rumonge, confirme les faits. Il ajoute que ces jeunes gens n’étaient pas enregistrés parmi ceux qui devraient loger dans les chambres de cet hôtel. Selon le numéro 1 de la province Rumonge, ces jeunes gens de même ethnie que les gens qui les ont dénoncés, ont expliqué dans la fraicheur des faits qu’ils étaient venus à Rumonge pour des festivités au terme desquelles ils devraient prendre du Mukeke.

Le gouverneur de Rumonge dit que cette explication n’était pas convaincante pour des gens munis d’un fusil, ce qui a d’ailleurs valu leur arrestation. Cependant, le gouverneur de Rumonge indique que cet événement ne veut pas dire que ça ne va pas dans cette jeune province du sud-ouest du Burundi. Il rassure que les forces de l’ordre veillent sur la sécurité partout dans cette province.

Alors que le parquet de Rumonge enquêtait déjà sur ce cas ce jeudi matin, le service national des renseignements s’est saisi du dossier et ces trois jeunes ont été transférés à Bujumbura pour la poursuite des enquêtes, dit₋on.

Des appels en provenance du Rwanda, de l’Ouganda et de la Belgique continuaient à tomber dans les téléphones de ces jeunes même ce jeudi, selon le chargé des renseignements à Rumonge relayé par le gouverneur de cette province.

Il y a à peine un mois qu’un fusil de type Fal avec trois chargeurs garnis avait été saisi par la police dans un caniveau de la ville de Rumonge.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

391 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye





Les plus populaires
Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève ,(popularité : 59 %)

Des chiens errants à Bubanza, un danger public,(popularité : 16 %)

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 4 %)

Y aurait-il une rébellion contre Bujumbura ?,(popularité : 3 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 2 %)

Attentat contre le commandant du 311 ème bataillon commando,(popularité : 2 %)

Acculés à fuire à cause probablement des imbonerakure ,(popularité : 2 %)

Criminalité à Cibitoke : un enseignant tabassé, accusé de sorcellerie à Bukinanyana,(popularité : 2 %)

Cibitoke : Accident mortel à Nyamitanga ,(popularité : 2 %)

Rukoko : Les liens ne sont pas au rendez vous entre les militaires et les gardiens de vaches,(popularité : 2 %)