Rumonge : Une libération qui choque


Trois présumés trafiquants d’enfants ont été libérés ce mercredi 2décembre 2015 sur injonction du parquet de Rumonge. La mère des victimes crie à l’injustice au moment où le parquet de Rumonge dit que le dossier reste pendant.



Par: Isanganiro , samedi 5 décembre 2015  à 21 : 51 : 27
a

Un mari, sa femme et leur fille habitant la ville de Rumonge ont été libérés alors qu’ils venaient de rapatrier sur Rumonge deux fillettes, l’une de 14ans et l’autre de 12ans. Celles-ci qui habitent Mwange en zone Kizuka de la commune et province Rumonge avaient disparu de chez elles le 13 novembre 2015. Après enquêtes, on a appris qu’une femme habitant le quartier Swahili de la ville de Rumonge les avait enlevées alors qu’elles récoltaient des feuilles de manioc sur leur colline natale, raconte Immaculée Uwizeyimana, leur mère.

Le ménage par lequel elles avaient transité pour être embarquées vers la Tanzanie pour être abusées sexuellement a été localisé deux semaines après. Mais les deux fillettes n’étaient plus là quand la police voulait les rattraper, alertée par leur mère selon des sources policières à Rumonge.

Alors que la trafiquante des deux fillettes était déjà en Tanzanie avec elles, le parquet de Rumonge a ordonné l’arrestation de sa mère pour persuader la trafiquante de rapatrier ces deux fillettes. C’est finalement son père qui fera le déplacement jusqu’à Kigoma pour récupérer les victimes.

Arrivé à Rumonge, il rejoindra sa femme au cachot, accompagné par sa fille qui a alerté le bourreau. Les trois seront libérés le lendemain au moment où la maman des victimes entamait les procédures pour obtenir l’expertise médicale de ses deux fillettes.

Uwizeyimana Immaculée parle de scandale judiciaire et voudrait que justice soit rendue à ses fillettes qui, selon elle, présenteraient des anomalies mentales et refuseraient même de regagner l’école. Désiré Nyandwi, procureur de la république à Rumonge, s’en défend. Il indique que l’infraction est individuelle. Et puisqu’il n’est pas prouvé que ceux-là qui ont été arrêtés soient dans le réseau, le parquet de Rumonge recherche activement l’auteur de cette infraction pour qu’elle réponde de ses actes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

549 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 20 %)

Un monument qui n’est pas le bienvenu au Burundi !,(popularité : 20 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 18 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 17 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 16 %)

L’hôpital public de Rumonge face à de nombreux problèmes,(popularité : 15 %)

Deux corps enterrés et non décomposes après plus de trois mois,(popularité : 15 %)

Muyinga : Les chrétiens doivent s’engager dans la politique,(popularité : 14 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 14 %)

Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 13 %)