Le ministère des finances se dit satisfait de ses réalisations pour 2015


Le ministre des finances, du budget et de la privatisation estime qu’il a exécuté ses projets de l’an 2015 jusqu’à 90%.Tabu Abdallah Manirakiza a aussi précisé, au cours d’une conférence de presse, que le projet de loi budgétaire de 2016 sera bientôt envoyé au parlement pour approbation.



Par: Isanganiro , lundi 7 décembre 2015  à 11 : 18 : 49
a

Le ministre des finances, du budget et de la privatisation se dit satisfait de la réalisation des projets de ce ministère à 90% pour l’an 2015. Selon lui, l’une des priorités a été de payer régulièrement et à temps les salaires des fonctionnaires. Tabu Abdallah Manirakiza a fait savoir que ce ministère a également assuré la bonne gestion des fonds provenant des bailleurs et ceux de l’intérieur du pays.

Le ministre en charge des finances a précisé que l’Office Burundais des Recettes a pu collecter plus de 518 milliards de nos francs jusqu’à la fin du mois de novembre dernier. ’’Nous estimons que, jusqu’à la fin du mois de décembre, l’OBR aura déjà collecté plus de 574 milliards de francs burundais » a-t-il martelé. Il a souligné qu’à peu près 1250 entreprises ont été créées au cours de cette année.

Concernant la loi de finances, exercice 2016, le projet de loi budgétaire est prêt, a-t-il dit, et sera d’ici peu envoyé aux organes habiletés. Un programme des investissements publics pour les 3 prochaines années a également été élaboré et contient des projets à réaliser de 2016 à 2018.

Les autres réalisations portent sur les projets de lois qui ont été préparés par ce ministère. Parmi ces derniers figurent le projet de loi portant l’exécution du budget de 2014, le projet de loi portant révision du code des investissements, le projet de loi sur le crédit-bail, le projet de loi portant sur l’organisation de la privatisation des entreprises, ….




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

672 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Treize marchés brulés depuis 2001 : Les commerçants se lèvent,(popularité : 4 %)

Burundi : Certains agents de banque accusés de corruption dans l’octroi des crédits,(popularité : 4 %)

Burundi : "A quel prix se vend le ciment burundais ?", s’interrogent les vendeurs,(popularité : 3 %)

Les assurances maladies affectées par la crise ; cas de SONAVIE,(popularité : 3 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 3 %)

L’ARCT procède au balayage des opérateurs télécom fantômes au Burundi ,(popularité : 3 %)

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié ,(popularité : 2 %)

Une des campagnes clés pour la transparence économique,(popularité : 2 %)

L’Onu reste au côté du Burundi ,(popularité : 2 %)

Une politique de charroi zéro pour la croissance budgétaire au Burundi ,(popularité : 2 %)