Muyinga/Les rues des quartiers de plus en plus impraticables suite aux eaux de ruissellement


Le non-respect des normes d’urbanisme constitue une menace environnementale pour le chef-lieu de la province Muyinga ou les eaux en provenance des ménages font des ravages sur les routes, les habitations et les marais du bassin versant de Muyinga.



Par: Isanganiro , mardi 8 décembre 2015  à 13 : 26 : 20
a

Dans différentes rues menant vers l’intérieur des quartiers de la ville de Muyinga, des fossés se font remarquer. Au quartier de Kibogoye, certaines ruelles ne sont même plus praticables, nous confie un habitant qui a requis l’anonymat.

« Je laisse mon véhicule chez les voisins proches de la route goudronnée car il est impossible de pénétrer dans mon quartier à cause des fossés », poursuit-il.

L’eau des pluies en provenance des parcelles rencontre celle des eaux de ruissellement et des sortes de ruisseaux se forment dans les rues qui sont systématiquement endommagées. La même situation s’observe dans les quartiers Swahili, Mukoni et Gasenyi.

Emmanuel Niyonkuru, un habitant du quartier de Gasenyi fait savoir que c’est la conséquence du défaut d’aménagement de la ville de Muyinga. C’est comme une habitude dans cette localité, quand chacun construit sa maison, au lieu de creuser des puisards pour garder les eaux, il les laisse se déverser sur les parcelles voisines et les rues, regrette le même habitant .Pire, ajoute-il, certaines rues n’ont pas de caniveaux.

Les habitants des collines voisines en paient les pots cassés

La vallée de Gitongwe, au fond du bassin versant des hauteurs de Muyinga est jonchée de cailloux et déchets transportés par les eaux de ruissellement provenant de la ville de Muyinga, reconnait l’agronome de la commune Muyinga.

Les cultivateurs sont victimes de cette situation car on ne peut plus y cultiver, a-t-elle précisé lors d’une réunion du comité mixte de sécurité du lundi 7 décembre 2015.

Philippe Nkeramihigo, Administrateur de la commune Muyinga affirme qu’il s’agit d’une sérieuse menace environnementale. D’urgence, il recommande aux chefs de quartiers d’organiser des travaux communautaires de débouchages des canalisations bouchés.

« Je compte échanger avec les services d’urbanisme et ceux en charge de l’assainissement pour décider des solutions durables à ce problème », promet-il.

Il y a une semaine, deux enfants sont morts emportés par des eaux de ruissellement sur la colline Ruyivyi de la commune Muyinga a-t-on appris des sources policières.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

266 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?



a

Sud du pays : plusieurs espèces sauvages disparues



a

Rumonge : neuf ans après, la jacinthe d’eau toujours présente à Rumonge



a

Bujumbura : diminution de la production de poisson, des parlementaires s’interrogent



a

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé



a

Bujumbura : Le dépotoir de Buterere sera bientôt transféré à Muzinda



a

Rumonge : Kanyenkoko, victime des inondations



a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues





Les plus populaires
Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?,(popularité : 30 %)

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?,(popularité : 20 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 16 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 16 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 16 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 16 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 15 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 12 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 11 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 11 %)