La thérapie de l’eau thermale, des habitants de Mugara témoignent




Par: Isanganiro , mardi 8 décembre 2015  à 17 : 00 : 01
a

L’eau thermale de Mugara en zone Gatete, commune et province Rumonge a déjà guéri plusieurs personnes. Ngendabavuma François, un homme d’une soixantaine d’années, n’est plus paralytique. C’est en se baignant régulièrement dans cette eau qu’il a été guéri comme il le témoigne.

Au mois de décembre 2012, témoigne François Ngendabavuma, l’hypertension artérielle et le diabète se sont compliqués en même temps à la suite d’un problème familial lui survenu. Cet homme de 58 ans habitant Mugara s’est vu paralysé un côté. Il ne pouvait plus parler, sa bouche et sa langue paralysées.

Après près d’un mois dans un des hôpitaux célèbres de Bujumbura, il ne pouvait plus supporter la facture. Par ailleurs, les médecins avaient décidé son transfert en Inde pour un montant de 24millions de francs burundais. Or, se rappelle François Ngendabavuma, il avait déjà dépensé près de 3 millions de francs burundais dans cet hôpital.

Constatant qu’il ne pouvait rien face à cette facture, François Ngendabavuma décide de rentrer chez lui et attendre la mort. Et sans trop de conviction, il commence à fréquenter l’eau thermale de la place aidé par sa famille, après avoir jeté les comprimés qu’il avait obtenus de l’hôpital.

Une semaine, deux semaines, trois semaines,…..Et au 4ème mois, il essaie de s’y rendre sans être aidé. S’il s’y rend à pieds, il rentre à moto et ainsi de suite. 2h pour un trajet de 15 minutes pour une personne normale, puis 30 minutes, puis 20min. Actuellement, François parle comme avant, fait facilement un circuit de 12km à pieds et sans aide et fréquente cette source magique comme celui qui va s’offrir un médicament.

Il précise que cette eau guérit lentement mais surement et regrette la mort de certaines personnes qui n’ont pas eu les possibilités de la fréquenter régulièrement. Il demande à l’administration d’y apporter des aménagements conséquents.

Onésphore Ndekebavuge, un homme de 62ans habitant Kanenge en zone kirwena de la commune Rumonge lui aussi paralysé en 2013 retrouve son langage grâce à cette eau. De son côté, Eric Ndayikengurukiye, un jeune diplômé de Mugara, témoigne avoir abandonné ses lunettes en 1ère Normale grâce à cette eau, …..




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

263 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 68 %)

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires ,(popularité : 51 %)

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout ,(popularité : 9 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 7 %)

L’hôpital communautaire de Kigutu a tout sauf l’électricité,(popularité : 7 %)

Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 6 %)

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 6 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 6 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 6 %)

Il faut s’ouvrir au monde extérieur pour combattre le chômage,(popularité : 5 %)