ACP-UE : La crise au Burundi sur l’agenda des discussions


Du 7 au 9 décembre 2015, se tient à Bruxelles la 30ème session de l’assemblée parlementaire paritaire ACP-UE. La crise au Burundi figure parmi les principaux points à l’ordre du jour.



Par: Isanganiro , mercredi 9 décembre 2015  à 15 : 13 : 38
a

Dans son allocution, le député européen et coprésident du parlement de l’Union Européenne Louis Michel, a reconnu l’implication de toutes les parties en conflit dans les violences perpétrées au Burundi. Cependant, il accuse les institutions gouvernementales d’user d’une force excessive. Selon lui, les autorités interviennent militairement dans des maisons. « Quand on observe la manière dont les autorités politiques, policières et militaires se comportent par rapport à la population, c’est totalement inadmissible », a-t-il indiqué.

Louis Michel a précisé que les incidents évoqués sont des faits avérés, prouvés et témoignés de manière indiscutable. Il trouve inadmissible que les partenaires du Burundi se taisent par rapport à cela, un silence qui serait interprété comme complicité selon lui.

Le deuxième vice-président du sénat, Anicet Niyongabo, chef de la délégation du parlement burundais renvoie la balle à l’Union Européene. « Ce sont les auteurs du coup d’état qui ont fui, qui sont dans les pays voisins et dans les capitales européennes qui continuent à entretenir les actes de violence et de terrorisme », a-t-il indiqué. « Les actes de violence sont la conséquence du coup d’état », a martelé le sénateur Anicet Niyongabo.

Louis Michel s’interroge si l’assemblée comme celle dans laquelle il participe n’est pas capable d’appeler à la conscience commune par rapport à la situation qui prévaut au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

331 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi





Les plus populaires
La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 10 %)

Frédéric Bamvuginyumvira est désormais provisoirement libre ,(popularité : 10 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 9 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 9 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 9 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 9 %)

Muyinga/L’évêque du diocèse catholique dénonce les messages divisionnistes,(popularité : 9 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 9 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 9 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 9 %)