Cibitoke : Le personnel de la commune Rugombo réclament 4 mois d’impayés


Le personnel de la commune Rugombo vient de passer 4 mois sans être payés. L’administration tranquillise et leur promet que cette question va bientôt être résolue.



Par: Isanganiro , jeudi 10 décembre 2015  à 12 : 33 : 44
a

Les travailleurs des différents services de l’administration communale de Rugombo se lamentent, expliquant qu’ils vivent difficilement parce qu’ils n’ont pas d’autres sources de revenu. « Comment allons-nous convaincre les propriétaires des maisons que nous louons que pendant quatre mois nous ne pouvons pas payer le loyer ? », disent-ils interrogés.

Certains d’entre eux disent avoir contracté des dettes auprès des voisins et des amis pour s’approvisionner en produits de première nécessité durant tout cette période. " C’est une situation embarrassante. Nous avons des dettes partout, chez les voisins, dans les boutiques, au marché. ça ne peut plus durer. Bientôt nous allons commencer à avoir des problèmes dans le voisinage à cause des dettes" lance une femme en colère.

Ces travailleurs demandent alors à l’administration communale de trouver une solution à ce problème dans les meilleurs délais.

administrateur de cette commune dit être consciente des difficultés que connait le personnel. Elles affirment cependant que le problème ne découle pas de l’administration communale. Elle promet que cette question sera bientôt résolue. Beatrice kaderi exhorte personnel à continuer à travailler, en attendant que la situation soit débloquée.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

175 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi





Les plus populaires
Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 4 %)

Patrice Mazoya libre, L’APRODH scandalisée ,(popularité : 3 %)

Le droit à la vie est en danger,(popularité : 3 %)

La Cour Africaine des Droits de l’Homme en mission au Burundi, l’AJNA satisfaite,(popularité : 3 %)

Vers une amélioration des conditions de détention,(popularité : 3 %)

Le SYMABU lance un préavis de grève,(popularité : 3 %)

Ngendakumana relaché une journée après son arrestation ,(popularité : 3 %)

Journaliste Hassan Ruvakuki : 200 jours d’incarceration et de combat pour sa libération ,(popularité : 2 %)

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’,(popularité : 2 %)

Pas droit au secret des sources dans la loi sur la presse attendue,(popularité : 2 %)