Le RENODH plaide pour la réouverture de l’espace d’opinion des médias fermés pour une information pluraliste et équilibrée




Par: Isanganiro , jeudi 10 décembre 2015  à 18 : 09 : 12
a

En ce 10 décembre 2015, jour de la célébration des droits de l’homme, journée qui coïncide avec la célébration de 20 ans de l’Office du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme au Burundi, le Réseau National des Observateurs des Droits de l’Homme interpelle les autorités politique et judiciaire à rouvrir les médias fermés. Certains leaders de la société civile et des partis politiques qui ont pris le chemin de l’exil, devraient encore exercer leurs activités.

Aux protagonistes dans le conflit burundais de recourir aux médicaments que sont le dialogue et la négociation jadis expérimenté. Jean Pierre Havyarimana, Vice-président de ce réseau, indique que le pluralisme d’idées doit refaire sa place au Burundi, en ce moment où la situation politico-sécuritaire n’est pas bonne au Burundi.

Havyarimana note que la liberté d’expression et d’opinion sont en constante régression. Chaque jour, on ne fait que compter le nombre d’actes irréfléchis de certains burundais, ajoute–t-il. Qu’aucun crime ne soit plus commis au Burundi, tel est le vœu le plus cher à ce réseau des droits de l’homme au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

154 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré,(popularité : 8 %)

Mwambutsa IV : Deux ans après, personne n’en parle ,(popularité : 7 %)

Trois militants des FNL détenus pour des mobiles politiques,(popularité : 6 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 5 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 5 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 5 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 5 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 4 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 4 %)

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes,(popularité : 3 %)