L’effectif des ces de violence basée sur le Genre (VBG) va en diminuant




Par: Isanganiro , jeudi 10 décembre 2015  à 20 : 33 : 46
a

Le nombre de femmes victimes des VBG a considérablement diminué au Centre "Humura" de Gitega. Ceci est dit par Sylvie Nzeyimana coordinatrice de ce centre qui se trouve au chef lieu de la Province Gitega.C’était ce jeudi lors de la clôture d’une campagne de 16 jours de lutte contre les VBG.

Selon Sylvie Nzeyimana, même si c’est un ou deux personnes qui subissent ces violences, c’est toujours tritse car là même ça fait une victime. Elle dit qu’actuellement, le constat est que l’effectif des victimes commencent à baisser, comparativement à la période d’ouverture de ce centre en 2012. Selon elle, c’est un signe positif que les auteurs de ces violences sont punis.

Cependant, comme le dit Sylvie Nzeyimana, certaines femmes ont peur de dénoncer leurs bourreaux du fait qu’elles craignent d’en devenir victimes dans le voisinage.

En outre, cette coordinatrice indique que ce qui s’est déjà manifesté est que beaucoup viennent dénoncer leurs bourreaux et que parmi ceux qui viennent l’ont déjà fait avant ou ont été envoyés par ceux qui ont déjà beneficié des services de vé centre.

La responsable du Centre Humura se dit satisfaite par le fait que même les hommes commencent à donner leur contribution dans la lutte contre les VBG.

Elle souligne que des formations à l’endroit des hommes et des femmes ont été organisées afin de les sensibiliser sur les conséquences des personnes victimes de ce genre de violence. Elle fait savoir qu’aux début ce n’était pas facile car les hommes croyaient que battre leurs femmes étaient leur droit le plus absolu. Mais à travers la sensibilisation et l’action en justice contre les auteurs des VBG, les hommes ont compris qu’il ne fallait plus commettre ces violences.

La responsable de ce centre dit que les effectifs des hommes qui ont déjà subit ces violences sont minimes par rapport à ceux des femmes : 10% uniquement. Elle demande à toute personne animé par ce sentiment de violence de se résigner car c’est un crime comme tant d’autre. Ça cause de lourdes conséquences tant à celui qui le fait qu’à la victime.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

122 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 14 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 5 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)

UB : Les étudiants devraient juger ,(popularité : 3 %)

Un ministre qui serait l’auteur de la crise selon le STUB,(popularité : 3 %)

UB : Peut -être vers la fin de la crise au sein des enseignants ,(popularité : 2 %)

Bujumbura : 11 employés de la Librairie Saint Paul en conflit avec la direction,(popularité : 2 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 2 %)