L’effectif des ces de violence basée sur le Genre (VBG) va en diminuant




Par: Isanganiro , jeudi 10 décembre 2015  à 20 : 33 : 46
a

Le nombre de femmes victimes des VBG a considérablement diminué au Centre "Humura" de Gitega. Ceci est dit par Sylvie Nzeyimana coordinatrice de ce centre qui se trouve au chef lieu de la Province Gitega.C’était ce jeudi lors de la clôture d’une campagne de 16 jours de lutte contre les VBG.

Selon Sylvie Nzeyimana, même si c’est un ou deux personnes qui subissent ces violences, c’est toujours tritse car là même ça fait une victime. Elle dit qu’actuellement, le constat est que l’effectif des victimes commencent à baisser, comparativement à la période d’ouverture de ce centre en 2012. Selon elle, c’est un signe positif que les auteurs de ces violences sont punis.

Cependant, comme le dit Sylvie Nzeyimana, certaines femmes ont peur de dénoncer leurs bourreaux du fait qu’elles craignent d’en devenir victimes dans le voisinage.

En outre, cette coordinatrice indique que ce qui s’est déjà manifesté est que beaucoup viennent dénoncer leurs bourreaux et que parmi ceux qui viennent l’ont déjà fait avant ou ont été envoyés par ceux qui ont déjà beneficié des services de vé centre.

La responsable du Centre Humura se dit satisfaite par le fait que même les hommes commencent à donner leur contribution dans la lutte contre les VBG.

Elle souligne que des formations à l’endroit des hommes et des femmes ont été organisées afin de les sensibiliser sur les conséquences des personnes victimes de ce genre de violence. Elle fait savoir qu’aux début ce n’était pas facile car les hommes croyaient que battre leurs femmes étaient leur droit le plus absolu. Mais à travers la sensibilisation et l’action en justice contre les auteurs des VBG, les hommes ont compris qu’il ne fallait plus commettre ces violences.

La responsable de ce centre dit que les effectifs des hommes qui ont déjà subit ces violences sont minimes par rapport à ceux des femmes : 10% uniquement. Elle demande à toute personne animé par ce sentiment de violence de se résigner car c’est un crime comme tant d’autre. Ça cause de lourdes conséquences tant à celui qui le fait qu’à la victime.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

114 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 33 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 22 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 7 %)

Semaine de la Saint Valentin dans l’archidiocèse de Gitega,(popularité : 5 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 4 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 4 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 3 %)

SOS : La vie de James en danger,(popularité : 3 %)

Les 1 er Lauréats en musicologie au Burundi,(popularité : 2 %)