Insécurité à Bujumbura, trafic paralysé à Bubanza et Cibitoke




Par: Isanganiro , vendredi 11 décembre 2015  à 13 : 03 : 22
a

Les bus de transport empruntant les axes Bubanza - Bujumbura et Cibitoke – Bujumbura n’ont pas travaillé ce vendredi. Quelques-uns qui ont tenté les chances pour transporter les passagers tard dans la journée ne pouvaient pas arriver dans la ville de Bujumbura. Les passagers étaient laisses à mi-chemin, dans les localités du rond point de Chanic pour ceux qui venaient de Cibitoke-Rugombo et Gihanga et sur les lieux de main d’œuvrepour ceux en provenance du centre Bubanza.

« Je voulais me rendre àl’hôpital Roi Khaled pour amener de quoi manger mon mari qui est malade, et voilà qu’aucun véhicule n’est en train de travailler. Je viens de passer sur la route presque deux heures, aucun taxi, aucun bus ! J’ai même demandé aux motards de m’aider et de me déplacer jusqu’à Bujumbura, mais ils ont tous refusé », se lamentait une dame rencontrée à la cinquième transversale de la commune Gihanga vers dix heures de ce vendredi. Avec des casseroles de nourriture et quelques habits qu’elle apportait au malade, elle s’était rendue sur la route Bujumbura-Rugombo, à un km de Gihanga pour voir si elle pouvait trouver le bus mais en vain , et elle est retournée à la maison.

A Gihanga en province Bubanza, le trafic était paralysé , tous les véhicules de transport étaient garés à leurs endroits habituels, les chauffeurs entrain de bavarder dans de petits groupes sur la route.

Dans la province voisine, c’était le même scenario, les bus de transport de la province Cibitoke n’ont pas travaillé jusqu’à onze heures. Ce n’est que tard dans la journée que quelques-uns ont commencé à transporter les passagers de Cibitoke jusqu’au rond point de Chanic et vice versa. Les chauffeurs s’arrêtaient régulièrement en cours de route pour demander à ceux qui venaient de Bujumbura comment était la situation en ville de Bujumbura.

De même, la situation était la même pour les passagers qui voulaient emprunterla RN neuf, la route Bujumbura-Bubanza. Ceux qui ne pouvaient pas laisser tomber leur trajet d’aujourd’hui, ils devaient descendre le bus avant d’arriver sur les portes de la ville de Bujumbura, dans la localité communément appelé main d’œuvre et s’arrangeaient ensuite pour arriver en ville. Les commerçants qui voulaient s’approvisionner en ville étaient très fâches puisque ce n’était pas possible.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

776 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 81 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 16 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 4 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 3 %)

Les dessous d’un triple meurtre ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Incendie du marché de Karama en commune Gasorwe ,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Bubanza, un écolier tué par une grenade dans les enceintes de l’école ,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 2 %)