Serait-il un enlèvement ou une évasion au lit de l’hôpital de Gisuru ?




Par: Isanganiro , vendredi 11 décembre 2015  à 21 : 04 : 20
a

Un corps sans vie de l’un de deux hommes enlevés mardi a été retrouvé dans la matinée de ce jeudi, sur les rives de la rivière RUMPUNGWE, à environ deux kilomètres de l’Hôpital de Gisuru où ils étaient alités suite aux coups leur infligés lors de leur arrestation.

Selon des sources du chef-lieu de la Commune GISURU, les deux hommes avaient été arrêtés mardi soir. Mais comme ils avaient « été battus au point de perdre conscience, ils avaient été accueillis à cette structure de soins où ils étaient sous garde policière.

Selon ces sources, l’homme a été pris au lit de l’hôpital par les personnes en uniformes policières avec la complicité de l’un des infirmiers de l’hôpital pour être retrouvé mort, alors que le sort de son collègue reste inconnu.

Contactée à ce sujet, la direction de cet Hôpital dit que les deux hommes sous surveillance médicale se sont évadés, surement par crainte de la facture à payer après traitement, a indiqué le Docteur Joachim NDIKUMWAMI de cet hôpital . Pour ce qui est de l’identité des deux hommes, Docteur Joachim NDIKUMWAMI dit qu’ils n’ étaient pas jusque-là enregistrés, faute de gardes malades.

De son côté, l’Administrateur de la Commune GISURU parle lui aussi d’une évasion. En plus, il précise que l’un des deux hommes retrouvé mort est connu sous le sobriquet de Jini et que son compagnon appelé Rusimbi est déjà en fuite sur le sol tanzanien.

Selon cet administratif, les deux hommes avaient été arrêtés à la colline NKURUBUYE. Même s’ il confirme que les deux hommes ont été battus lors de leur arrestation, il dit qu’il ne connait pas les auteurs de leur arrestation.

De son côté, le Commissaire provincial de la police dit que les deux hommes retenus et sous surveillance médicale se sont évadés et se réserve de tout commentaire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2555 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 4 %)

Troubles au sein de la prison centrale de Gitega,(popularité : 3 %)

Burundi : situation carcérale précaire ,(popularité : 3 %)

Deux pays différents deux justices différentes : Sinduhije libéré ce mardi ,(popularité : 3 %)

L’Aprodh déplore l’augmentation de prisonniers ces derniers jours suite aux tensions politiques ,(popularité : 3 %)

Arrêt des activités contre une main politique dans la justice,(popularité : 3 %)

Le sénat valide la nomination de six magistrats,(popularité : 3 %)

Pierre Claver Mbonimpa devant la justice ce vendredi,(popularité : 3 %)

Les inquiétudes de la LDGL dans la sous région,(popularité : 3 %)

Le FORSC satisfait de l’appel de l’UE contre des agents cités dans des assassinats,(popularité : 3 %)