Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain

Sport et culture


Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Le SG de l’ONU dit non aux attaques de vendredi




Par: Isanganiro , samedi 12 décembre 2015  à 07 : 13 : 03
a

Le Secrétaire général des Nations Unies a condamné les attaques menées sur la capitale Bujumbura au cours de la journée de vendredi.

Dans une déclaration de presse sortie vendredi le Secrétaire général a condamne les attaques contre des camps militaires à Bujumbura par des groupes d’assaillants non identifiés. "Ces actes sont susceptibles de déstabiliser davantage la situation au Burundi", lit-on dans ce communiqué.

Le Secrétaire général a exhorté les leaders de ces groupes ainsi que les autorités nationales à s’abstenir de toute escalade de violence ou de représailles. Il a souligné que ceux qui ordonnent ou commettent des violations des droits de l’homme seront tenus personnellement responsables.

Ban Ki-Moon a appelé toutes les parties en conflit à faire respecter l’état de droit. Il a encore une fois exhorté les autorités "à contribuer à l’établissement des conditions pour un dialogue crédible et inclusif permettant au Burundi de relever les défis politiques auxquels le pays est confronté".

Aucun groupe n’a encore revendiqué ces attaques qui deviennent quasi-quotidiennes dans certains coins du pays, surtout dans la capitale Bujumbura. De son côté, le gouvernement burundais maintient toujours que le Burundi n’est pas confronté à une quelconque rébellion. Il qualifie ces assaillants de criminels armés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1229 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"





Les plus populaires
Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 8 %)

Les communes de la Mairie de Bujumbura réduites à trois ,(popularité : 6 %)

Le recensement ethnique est une violation des accords d’Arusha ,(popularité : 5 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 5 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 5 %)

Vie chère : L’Uprona contre les menaces de licenciement prônées par la Ministre de la Fonction Publique ,(popularité : 5 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 5 %)

Est-ce le paiement de l’IPR ou un vol légalisé ?,(popularité : 5 %)

L’ADC promet de participer dans les élections de 2015,(popularité : 5 %)

Ntabona regrette d’être taxé de divisionniste par « nyabusorongo.org »,(popularité : 5 %)