87 morts dans l’attaque de vendredi à Bujumbura




Par: Isanganiro , samedi 12 décembre 2015  à 21 : 41 : 52
a

87 personnes dont 79 assaillants, 4 militaires et 4 policiers ont été tués dans les attaques simultanées contre les camps militaires de Ngagara, Muha et l’Institut Supérieur des Cadres Militaires, ISCAM. 

Dans un communiqué de presse sorti ce samedi, le porte-parole de la Force de Défense Nationale, le Colonel Gaspard Baratuza, indique qu’une compagnie renforcée a attaqué ces camps, mais qu’ils se sont heurtés à la vigilance des militaires burundais, particulièrement des candidats officiers de l’ISCAM qui leur ont infligé de lourdes pertes.

Col. Baratuza indique que 45 assaillants ont été capturés et 97 armes et beaucoup de munitions saisies, tandis que 9 militaires et 12 policiers ont été blessés lors de ces affrontements qui ont duré plusieurs heures.

Ce samedi matin, les résidents des quartiers Nyakabiga, Jabe et Musaga emportés par une peur sans nom au vu de plusieurs cadavres qui jonchaient les rues de ces quartiers. Des corps sans vie s’observaient dans les rues, dans les maisons, dans les caniveaux. " ça fait peur ! moi je vais devoir quitter cette ville", a révélé un résident de Nyakabiga en panique.

Des combats féroces ont été signalés dans les quartiers de Jabe et Nyakabiga. Selon le porte-parole de l’armée, une parti des assaillants qui avaient attaqué le camp Ngagara s’étaient repliés vers ces quartiers, poussant l’armée à les poursuivre, lui infligeant de lourdes pertes, selon col. Baratuza.

Ecoutez Col. Gaspard Baratuza :

http://www.filefactory.com/stream/1q6h7xtjdjv5/BARATUZA 12 DECEMBRE.mp3

La violence est aussi signalée à l’intérieur du pays. Un policier en congé a été tué la nuit dernière à Kinyinya de la commune Matana, province Bururi. L’ administration indique qu’ il a été tiré dessus par des voleurs qui venaient de cambrioler 2 ménages. Près de 200 milles de francs burundais et des marchandises ont été volés.

Dans la province voisine de Rumonge, 3 bandits armés de 2 fusils ont attaqué les pêcheurs dans les eaux du lac Tanganyika de la localité de Karonda. Gabriel Toyi, président de l’ association des pêcheurs dit que les objets volés ont une valeur de plus de 18 millions.

Dans la nuit de mardi à mercredi, 2 personnes ont été tuées en commune Burambi. Depuis, la police a procédé à des arrestations, 7 personnes sont déjà arrêtées, certaines étaient en possession des armes. Selon des informations en provenance de Burambi, ces combats ont repris ce samedi 12 décembre 2015 après deux jours d’accalmie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

671 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 31 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 5 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 4 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 3 %)

La population de Rukaramu s’insurge contre les militaires de cette localité.,(popularité : 3 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 3 %)

Le M23 pourrait se retirer de Goma et de Saké,(popularité : 2 %)

Le marché de Kamenge en cendre : des larmes qui coulent !,(popularité : 2 %)