Plusieurs armes saisies lors des affrontements à Matana et à Burambi selon la police


Les combats qui se sont déroulés dans les communes de Matana et Burambi ce week-end se sont soldés par un échec côté assaillant. La police burundaise affirme avoir saisi plusieurs armes et munitions après avoir tué 1assaillant et capturé une dizaine dans les deux communes des provinces Bururi et Rumonge.



Par: Isanganiro , dimanche 13 décembre 2015  à 19 : 22 : 12
a

A Gitandu au chef lieu de la commune Matana en province Bururi, des tirs à l’arme automatique et explosions de grenades ont commencé à retentir vers 23h de ce samedi 12 décembre 2015 selon des sources sur places à Gitandu.

Le bureau communal, le poste de police, le tribunal de résidence et la résidence du chef de poste de police ont été attaqués au même moment selon le commissaire provincial de police de Bururi.

A cette heure là, aucun dégât selon OPP2 Laurent Nsengiyumva, commissaire provincial de police à Bururi. C’est sur leur chemin de repli vers la colline Ntega de la même commune qu’ils ont abandonné une chaine de mitrailleuse avec 150 cartouches, 2 roquettes et leurs bougies, 1 grenade défensive.

Lors des combats de poursuite de ce dimanche, la police affirme avoir saisi 6 fusils kalachnikov et 1 fusil mitrailleur kalachnikov.

Plusieurs traces de sang côté assaillant ont été remarquées, mais aucun blessé ou perte côté forces de l’ordre, indique ce responsable policier qui affirme que 3 assaillants étaient déjà appréhendés sur différentes collines le soir de ce dimanche.

Dans la commune de Burambi, les combats qui ont débuté vers 9h du matin de ce samedi 12 décembre 2015 ont pris fin vers 10h de ce dimanche. Selon OPC1 Donatien Manirakiza, commissaire provincial de police à Rumonge, 1 assaillant a été tué et 8 autres capturés, 1 mi kalachnikov, 1 RPJ et 5 roquettes saisis lors des affrontements sur la colline Gahinda sans la moindre perte ou blessure côté force de l’ordre. Selon ce responsable policier, les assaillants se seraient repliés vers Kibezi en commune Mugamba de la province Bururi.

Les deux communes avaient connu des attaques armées au milieu de cette semaine qui se termine.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1090 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 6 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 2 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 2 %)

Une trentaine des refugiés burundais tués à Kamanyora en RDC ce vendredi,(popularité : 1 %)

Un prêtre catholique échappe de justesse à un lynchage par des imbonerakure à Makamba,(popularité : 1 %)

Attaque à Cibitoke : Un silence intriguant du gouvernement ,(popularité : 1 %)

Intamba mu Rugamba : Les pros commencent à arriver,(popularité : 1 %)

Muyinga : Panique au centre de Mugano à Giteranyi à la suite du passage d’hommes armés ,(popularité : 1 %)

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent,(popularité : 1 %)

La sécurité manque au Burundi : Le pouvoir interpellé,(popularité : 1 %)