Fouille policière en commune Murwi, un couple arrêté




Par: Isanganiro , dimanche 13 décembre 2015  à 19 : 10 : 00
a

Un certain Buhungu Antoine connu sous le sobriquet de Musahinda de la colline Bihembe, zone Ndora en commune Bukinanyana de la province Cibitoke croupit au cachot de police à Buganda depuis ce vendredi sur possession d’une grenade. Ce jeune imbonerakure très actif dans la localité selon les témoins sur place à Bihembe a été arrêté avec sa femme en détention d’une grenade dix tonne qui était dans le panier que portait la femme avec un enfant de quelques trois mois au dos. Elle a été relâchée le soir de vendredi même pour laisser son mari au cachot.

Buhungu Antoine , un jeune imbonerakure très actif dans sa commune natale aurait même déjà apporté d’autres armes qui seraient passés inaperçus selon ses voisins, ce que pensent également certains des élus collinaires à Bihembe.

« Nous avons peur que ce jeune homme aurait déjà amené d’autres armes, sa femme va souvent l’attendre loin d’ici et arrivent à la maison ensemble tard dans la nuit. Il travaille à l’aéroport de Bujumbura comme vigile et vient régulièrement les weekends. Ce vendredi, sa femme est allée l’accueillir loin, dans l’autre commune .Arrivés a Mpinga en commune Murwi, les policiers, très nombreux, étaient très vigilants.

« Suite à l’insécurité qui prévalait dans la ville de Bujumbura, Il y avait aussi des rumeurs qui faisaient état de probable infiltration des rebelles à Murwi. Les policiers fouillaient tous les passants, et tous ceux qui venaient du marché de Buhayira, et ils ont trouvé une grenade dix tonne enfoui dans le riz dans le petit panier que portait la femme de Musahinda. Et le couple a été conduit au cachot. La femme a été sauvée par son enfant de quelques trois mois, elle a été relâchée le soir de vendredi même », relate un habitant de la même colline qui souhaite qu’il y ait une fouille perquisition afin d’éviter le pire dans cette localité actuellement calme mais avec beaucoup de rumeurs selon la même source.

« Il y a des rumeurs qui disent qu’il aurait même des tenues et bottines militaires dans la maison de l’inculpé, quel serait la finalité de tout cela si ce n’est que pour perturber la sécurité comme nous l’entendons ailleurs dans d’autres contrées du pays ! Non, qu’on fasse des enquêtes et des fouilles pour nous tranquilliser ! », insiste une autre source qui a requis l’anonymat.

La police et l’administration quant à elles indiquent que les enquêtes sont en court et que les coupables seront punis conformément à la loi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

504 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye





Les plus populaires
Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève ,(popularité : 64 %)

Des chiens errants à Bubanza, un danger public,(popularité : 18 %)

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 5 %)

Y aurait-il une rébellion contre Bujumbura ?,(popularité : 4 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 3 %)

Attentat contre le commandant du 311 ème bataillon commando,(popularité : 3 %)

Acculés à fuire à cause probablement des imbonerakure ,(popularité : 3 %)

Criminalité à Cibitoke : un enseignant tabassé, accusé de sorcellerie à Bukinanyana,(popularité : 3 %)

Cibitoke : Accident mortel à Nyamitanga ,(popularité : 3 %)

Rukoko : Les liens ne sont pas au rendez vous entre les militaires et les gardiens de vaches,(popularité : 3 %)