La CNIDH appelle les jeunes burundais à faire preuve de maturité




Par: Isanganiro , lundi 14 décembre 2015  à 11 : 28 : 33
a

Après les attaques de trois camps militaires burundais du 11 décembre 2015 qui ont occasionné au moins « 87 personnes tuées et 45 autres arrêtées », la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme se dit désagréablement surprise. Elle encourage les corps de défense et de sécurité à bien cadrer leurs réponses face à « des actes de provocation sans nom » et éviter des victimes innocentes au sein de la population.

Dans un communiqué rendu public ce 13 décembre 2015, la CNIDH constate que la situation des droits de l’homme demeure préoccupante suite au regain de violence politique. Selon le président de cette commission, ces attaques viennent s’ajouter à d’autres actes de violence à motivations aussi bien politique que criminelle perpétrées en Mairie de Bujumbura au cours des dernières semaines, occasionnant plusieurs morts dans différents quartiers de la capitale.

La commission burundaise des droits de l’homme demande aux politiques de rejeter la violence comme moyen d’expression.

Elle appelle les jeunes, toute catégorie confondue, à faire preuve de maturité, de patience et de capacité pour surmonter les pièges politiques ou sociaux en faisant appel aux valeurs d’unité et d’humanité apprises dès le jeune âge . Jean baptiste Baribonekeza les exhorte à respecter la vie et de développer l’esprit de l’amour du travail.

La CNIDH encourage le gouvernement burundais à maintenir la porte grandement ouverte pour le dialogue politique tout en prenant les mesures qui s’imposent en vue d’assurer la sécurité et le respect des droits de l’homme .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

244 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi





Les plus populaires
L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’,(popularité : 7 %)

Plus de 328 prisonniers de Mpimba bénéficient d’un élargissement provisoire ,(popularité : 5 %)

Le rapport des massacres de Gatumba « remis à qui de droit » ,(popularité : 5 %)

Le président de l’ADC-Ikibiri écouté par la justice ,(popularité : 5 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 5 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 5 %)

Oui, à Muramvya et à Tunis les médias plaident pour sa libération,(popularité : 4 %)

Journaliste Hassan Ruvakuki : 200 jours d’incarceration et de combat pour sa libération ,(popularité : 3 %)

Pas droit au secret des sources dans la loi sur la presse attendue,(popularité : 3 %)

Muyinga : Le CNDD-FDD se dissocie de ses jeunes zélés ,(popularité : 3 %)