Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain

Sport et culture


Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


L’art et l’artisanat deux secteurs à développer au Burundi




Par: Isanganiro , mardi 15 décembre 2015  à 20 : 29 : 28
a

« Les artistes Burundais ont besoin de partager leurs arts avec le public, il faut les laisser s’exprimer surtout dans des endroits appropriées comme des galeries que l’on trouve dans d’autres pays » dit Zu salim peintre designer la présidente de ‘Maoni’ qui est un collectif des associations des artistes burundais et étrangers résident au Burundi ou ayant résidé au Burundi. Maoni veut dire ‘Vision ’

Ce collectif a été créé un 2004 par une artiste peintre colombien du nom Marce Leone. Il rassemble plusieurs artistes comme des peintres, des scripteurs, des installateurs, des gens qui travaillent des fils de fer, des poètes, des musiciens, des photographes….

Selon Slim le Burundi est un pays artisanal, l’art existe depuis plusieurs siècles mais les burundais s’intéressent beaucoup plus à l’artisanat qu’ils connaissent et qui coute moins cher, moins d’artistes burundais s’intéressent à l’art, ils préfèrent l’artisanat. La différence est nette, l’artisanat est la reproduction en plusieurs exemplaires mais l’art est beaucoup plus l’imagination et la créativité qui met en valeur un objet unique qu’on ne peut pas reproduire.

« Les Burundais sont très créatifs, ils se démarquent parmi d’autres pays de l’Afrique de l’est, la seule chose qui leur manque est qu’ils ne connaissent pas comment l’expérimenter dans les œuvres d’art. Dans les expositions étrangers ils sont les meilleurs, c’est aussi question d’éducation et de culture » ajoute la présidente de Maoni.

Pour elle, cette éducation doit commencer dès le bas âge. "Des ateliers sont organisés pour éduquer les jeunes à apprécier, des écoles organisent des séminaires et des ateliers d’art", apprécie Slim et demande que l’école d’art de Gitega soit revalorisé et de multiplier d’autres écoles d’art et les endroits où les artistes peuvent montrer leurs talents cachés, et que les parents encouragent leurs enfants car ils sont plus sensibles. On dit que ‘’ un artiste est un enfant qui a su rester enfant malgré qu’il devenu adulte’’, dit-elle.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

679 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message