L’art et l’artisanat deux secteurs à développer au Burundi




Par: Isanganiro , mardi 15 décembre 2015  à 20 : 29 : 28
a

« Les artistes Burundais ont besoin de partager leurs arts avec le public, il faut les laisser s’exprimer surtout dans des endroits appropriées comme des galeries que l’on trouve dans d’autres pays » dit Zu salim peintre designer la présidente de ‘Maoni’ qui est un collectif des associations des artistes burundais et étrangers résident au Burundi ou ayant résidé au Burundi. Maoni veut dire ‘Vision ’

Ce collectif a été créé un 2004 par une artiste peintre colombien du nom Marce Leone. Il rassemble plusieurs artistes comme des peintres, des scripteurs, des installateurs, des gens qui travaillent des fils de fer, des poètes, des musiciens, des photographes….

Selon Slim le Burundi est un pays artisanal, l’art existe depuis plusieurs siècles mais les burundais s’intéressent beaucoup plus à l’artisanat qu’ils connaissent et qui coute moins cher, moins d’artistes burundais s’intéressent à l’art, ils préfèrent l’artisanat. La différence est nette, l’artisanat est la reproduction en plusieurs exemplaires mais l’art est beaucoup plus l’imagination et la créativité qui met en valeur un objet unique qu’on ne peut pas reproduire.

« Les Burundais sont très créatifs, ils se démarquent parmi d’autres pays de l’Afrique de l’est, la seule chose qui leur manque est qu’ils ne connaissent pas comment l’expérimenter dans les œuvres d’art. Dans les expositions étrangers ils sont les meilleurs, c’est aussi question d’éducation et de culture » ajoute la présidente de Maoni.

Pour elle, cette éducation doit commencer dès le bas âge. "Des ateliers sont organisés pour éduquer les jeunes à apprécier, des écoles organisent des séminaires et des ateliers d’art", apprécie Slim et demande que l’école d’art de Gitega soit revalorisé et de multiplier d’autres écoles d’art et les endroits où les artistes peuvent montrer leurs talents cachés, et que les parents encouragent leurs enfants car ils sont plus sensibles. On dit que ‘’ un artiste est un enfant qui a su rester enfant malgré qu’il devenu adulte’’, dit-elle.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

867 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura



a

Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf



a

L’équipe des Intamba prête pour la CAN 2019



a

Ronaldo et Messi ont tout de même dominé la LDC…



a

Des entreprises et banques au côté de l’équipe nationale Intamba mu rugamba



a

Inter star tenue en échec par BSD à la 11ème journée de la ligue B



a

Intamba mu Rugamba : A dieu Papy Faty



a

Burundi : Berahino ou Abdul Razak, qui est la star du Burundi ?



a

CAN 2019 : les forces et les faiblesses du Burundi



a

Burundi, le symbole d’un football en pleine évolution





Les plus populaires
L’artiste Rally Joe signe un contrat avec Lumitel ,(popularité : 9 %)

Sat B et Big Fizzo se réconcilient dans une chanson commune ,(popularité : 7 %)

Une tombe qui attend les restes d’un Roi depuis plus de trois ans,(popularité : 6 %)

Dix chansons en lice dans Isanganiro Award 7 sont déjà proclamées ,(popularité : 6 %)

Enfin , la Coupe du Président au Basketball au Burundi ,(popularité : 6 %)

Qui est Bernice the Bell, gagnante de la 7ème édition d’Isanganiro Award ?,(popularité : 6 %)

Basketball Zone 5 : Berco Stars progresse, Dynamo piétine ,(popularité : 5 %)

Qu’il repose en paix le célèbre tambourinaire burundais Antime Baranshakaje.,(popularité : 5 %)

L’équipe nationale de football du Burundi prête pour affronter les Seychellois ,(popularité : 5 %)

Isanganiro : Troisième gagnant d’un smart phone type Itel,(popularité : 5 %)