Deuxième comparution en audience publique des présumés putschistes




Par: Isanganiro , mercredi 16 décembre 2015  à 12 : 31 : 27
a

Depuis 9h30 le Général Major Cyrile Ndayirukiye et 7 de ses codétenus s’étaient présentés à la cour sans leurs avocats. Devant cette situation, le président du siège a demandé à chaque prévenu donner le nom de son avocat et d’expliquer à la cour les raisons de son absence. A cette question, les prévenus ont tous répondu qu’ils ne savent pas pourquoi leurs avocats ne sont pas présents.

Le ministère public a alors demandé au siège de ne plus croire ces avocats car, selon Adolphe Manirakiza, ils ont une mission de distraire la cour et qu’il faut plutôt voir ce que dit la loi afin de suivre la procédure. Le ministère public accuse ces avocats d’avoir tenu des réunions visant à boycotter les audiences. Le substitut du procureur général de la république a précisé que les enquêtes sont en cours pour savoir celui qui est à la tête de ces réunions et a promis que des sanctions y compris des poursuites judiciaires seront prises à leur endroit.

Le président du siège a alors récusé 9 de ces avocats dans ce procès et a fait savoir que la prochaine audience est fixé pour ce vendredi 18/12/2015. Concernant les dossiers des prévenus, le président du siège a fait savoir qu’ils peuvent les consulter sur place. Il a également précisé que le temps est assez suffisant pour chercher d’autres avocats.

Les prévenus se sont dit étonnés par cette décision alors qu’ils s’attendaient à un procès équitable, après les bonnes mesures que cette cour avait prise à leur égard dans la première audience publique.

Ce mercredi, l’audience publique va se poursuivre pour 7 autres prévenus impliqués dans le même dossier dont l’OPP Hermenegilde Nimenya et le Colonel Michel Kazungu. Ceux dont les avocats ont été récusés doivent en trouver d’autres.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

231 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 25 %)

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 4 %)

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts,(popularité : 3 %)

Burundi : Le journaliste Blaise Célestin NDIHOKUBWAYO toujours dans les mains de la documentation,(popularité : 3 %)

Trois leaders de la société civile portent plainte contre Rema FM au CNC,(popularité : 2 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 2 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 2 %)

Le nouveau locataire de Mpimba n’est qu’ une goute d’eau dans l’océan,(popularité : 2 %)

3 journalistes menacés au Burundi ,(popularité : 2 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 2 %)