L’ONG Refugees International dénonce le recrutement des réfugiés burundais au Rwanda par des groupes armés


Dans un rapport intitulé "Droit d’asile mis à mal : recrutement de réfugiés burundais au Rwanda", Refugees International pointe du doigt le "recrutement de réfugiés à l’intérieur du camp de réfugiés de Mahama (dans le sud-est du Rwanda), par des groupes armés, y compris des recrutements d’enfants".



Par: Isanganiro , mercredi 16 décembre 2015  à 12 : 33 : 32
a

Selon l’ONG caritative Refugees International (RI) entre mai et décembre 2015, au moins 50 réfugiés du camp de Mahama ont informé séparément et indépendamment les autorités internationales et rwandaises qu’il y a des recrutements des réfugiés. « Au moins 30 burundais qui vivaient dans le camp des réfugiés de Mahama ont été arrêtés en RDC et ont révélé aux autorités internationales l’information du recrutement, » souligne le rapport.

Toujours d’après ce rapport, certains réfugiés burundais assurent avoir été menacés d’arrestation par des responsables rwandais après s’être plaints des tentatives de les enrôler de force.

Refugees International indique dans ce rapport que certains réfugiés interrogés ont affirmé que "ceux qui sont chargés du recrutement leur ont dit qu’ au mois d’août ils voulaient enrôler 5.000 personnes et celles qui avaient des notions militaires étaient la première cible". Les cadres internationaux ont confié à RI qu’entre octobre et novembre 2015, ils ont identifiés au moins six enfants âgés entre 15 et 17 ans qui ont été recrutés dans des groupes armés.

L’ONG appelle le Rwanda, accusé par le Burundi de soutenir un embryon de rébellion, à s’assurer que "tout recrutement de réfugiés cesse immédiatement". Elle exhorte aussi l’Union africaine (UA) et l’ONU "à sanctionner les acteurs - qu’ils soient burundais ou rwandais - violant le caractère civil et humanitaire du droit d’asile".

Le Burundi avait accusé le Rwanda voisin de soutenir la naissance d’une rébellion qui recrute des réfugiés burundais sur le sol rwandais.

Interrogée sur le rapport de Refugees International par Reuters, la ministre rwandaise de la gestion des crises et des réfugiés, Séraphine Mukantabana, a rejeté les accusations. "Il s’agit d’accusations sans aucun fondement" a-t-elle dit, en excluant le fait que des réfugiés quittent le camp parce qu’une organisation les recrute.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

283 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 7 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 5 %)

Cibitoke : Un démobilisé rwandais aux mains des Services National burundais de Renseignement,(popularité : 5 %)

Bujumbura : Du matériel militaire saisi par la police,(popularité : 5 %)

Les portes ouvertes aux femmes au sein de la FDN,(popularité : 5 %)

L’Etat Major de l’armée fait le bilan de la situation sécuritaire au Burundi ,(popularité : 5 %)

Meutre au quartier de Ngagara,(popularité : 4 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 3 %)

Du sang sur les murs des permanences communales du CNDDFDD à Bujumbura ,(popularité : 3 %)

Un homme sauvé par un besoin naturel,(popularité : 3 %)