La CNIDH sensibilise les autorités locales sur les principe de protection des droits de l’homme




Par: Isanganiro , mercredi 16 décembre 2015  à 13 : 31 : 50
a

La CNIDH organise ce mercredi 16 décembre 2015 un atelier de sensibilisation à l’endroit des autorités locales des communes Mubimbi et Mutimbuzi de la province Bujumbura. Selon le président de la CNIDH le point saillant de cet atelier sera d’explorer différents canaux pouvant permettre d’apporter des solutions concrètes sur des questions posées par la communauté en matière de promotion et de protection des droits de l’homme.

Alors que les droits de l’homme sont actuellement bafoués dans des différents coins du pays, le président de cette commission précise que ce n’est pas une réunion de bilan mais plutôt une réunion de formation sur les principes de base des systèmes de protection des droits de l’homme. "L’objectif est de prendre le pool du niveau de compréhension des questions relatives aux droits de l’homme par les autorités locales nouvellement élues", a indiqué le président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme, Jean Baptiste Baribonekeza. "Sensibiliser les élus de ces deux communes n’est qu’un début, d’autres communes le seront prochainement" a t il ajoute.

Selon Jean Baptiste Baribonekeza, les autorités à la base jouent le rôle de protection des citoyens. Les questions liées aux problèmes fonciers, la protection de l’enfance, de la femme ainsi que la sécurité sont quelques-uns des thèmes qui vont être abordés durant les deux jours de formation et de sensibilisation.

En plus des administratifs à la base, différents acteurs qui interviennent dans la protection des droits de l’homme comme les responsables religieux, les corps de sécurité, les représentants du ministère de la justice et des délégués de la société civile ont également été conviés à cet atelier.

Les nouveaux élus des communes Mutimbuzi et Mubimbi promettent qu’ils vont faire une large diffusion des principes de base qu’ils auront acquis durant ces deux jours de formation. Ils espèrent qu’il y aura une nette amélioration des droits de l’homme si tous les intervenants qui ont été sensibilisés mettaient en application la matière apprise.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

197 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
MAHOPA : fuite ou enlèvement ?,(popularité : 4 %)

Ngozi : Un OPJ attrapé en flagrant délit dans une affaire de corruption,(popularité : 4 %)

Muyinga/Tracts intimidateurs : Un « ivrogne » condamné !,(popularité : 4 %)

Mwambutsa IV : Deux ans après, personne n’en parle ,(popularité : 4 %)

Muyinga : De la politique en classe ! ,(popularité : 4 %)

Un journaliste de la RPA a perdu le procès ,(popularité : 4 %)

Burundi-Réconciliation : La CVR annonce ses résultats des dépositions en deux provinces,(popularité : 4 %)

Visite de soutien de l’UIA au bâtonnier de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Prisons au Burundi en 2011 : « calvaire pour les détenus »,(popularité : 4 %)

L’EPU : le Burundi se garde de mettre en applications 39 recommandations ,(popularité : 4 %)