Le Parlement Européen presse toutes les parties à un dialogue




Par: Isanganiro , vendredi 18 décembre 2015  à 11 : 17 : 59
a

Le Parlement Européen se dit préoccupé par la insécurité grandissante et la gravité de la situation politique, ainsi que la détérioration rapide de la situation humanitaire. Ce Parlement s’inquiète des conséquences qui pourraient en résulter pour la sécurité et la stabilité dans l’ensemble de la sous-région.

Dans sa résolution de ce jeudi, le Parlement Européen appelle toutes les parties au conflit burundais d’établir les conditions propres à rétablir la confiance et à favoriser l’unité nationale. Il réclame la
reprise immédiate d’un dialogue national ouvert et transparent entre le gouvernement, les partis d’opposition et les représentants de la société civile. Ce Parlement souhaite que ce dialogue soit fondé sur l’Accord de Paix d’Arusha et la Constitution Burundaise.

Le Parlement Européen se déclare, dans la même Résolution, « vivement » préoccupé par le grand nombre de victimes et de cas de violations graves des droits de l’homme signalés 9h depuis le début de la crise. Il exhorte les autorités compétentes à mener une enquête sur les circonstances et les motifs de ces crimes et à veiller à ce que leurs auteurs soient traduis en justice. Le Parlement Européen condamne également toutes les déclarations publiques visant à inciter à la violence ou à la haine à l’égard de diverses catégories de la société Burundaise.

Ce Parlement plaide pour le retour, en toute sécurité, des journalistes et des militants des droits de l’homme en exil, la réouverture des médias fermés ainsi que l’abandon des poursuites à l’encontre des
journalistes accusés d’avoir pris part directement ou indirectement au coup d’Etat avorté. Il réclame aussi l’abrogation de l’ordonnance qui impose la suspension provisoire des activités de plusieurs
organisations de défense des droits de l’homme.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

206 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 5 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 5 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 5 %)

Rumonge : Un élu du peuple dénonce une intolérance politique,(popularité : 4 %)

« Toutes les équipes au complet »,(popularité : 4 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 4 %)

Quelles innovations après deux mandats à la tête du pays ? ,(popularité : 4 %)

Perriello : Le Gvn’t burundais doit permettre un dialogue inclusif,(popularité : 4 %)

Sénatoriales en cours à travers le pays,(popularité : 4 %)