La jeunesse qui innove doit être soutenue au Burundi




Par: Isanganiro , lundi 21 décembre 2015  à 16 : 27 : 20
a

"La jeunesse doit être impliquées dans la prise de décision pour avoir accès aux ressources dont dispose le Burundi, les utiliser, les développer pour contribuer au développement économique du pays. Cette même jeunesse doit créer un réseau de communication et d’échange entre les jeunes qui créent et qui innovent avec les institutions financières comme les banques , les micro-finances et les décideurs pour les encourager à développer leur potentiel", indique Dieudonné Nahimana, responsable de l’organisation des jeunes NEW GENERATION.

Pour lui, l’entrepreneuriat n’intervient pas seulement dans les entreprises, le Burundi étant un pays d’agriculteurs et éleveurs, la terre est à la base de son développement par l’entreprenariat. "Son sol et son sous - sol riche doivent être transformés et développés", ajoute le responsable de New Generation

« Toute crise est une opportunité pour apprendre. la jeunesse burundaise ne doit pas prendre cette crise comme un prétexte, mais au contraire, une motivation pour redoubler d’effort et continuer dans la lancée du développement économique" souligne Dieudonné Nahimana, ajoutant qu’il faut toujours lutter et ne pas croiser les bras devant une crise qui tend à ramener les jeunes en arrière.

D’après lui, la jeunesse est capable et doit être impliquée alors que l’Etat doit soutenir en priorité les jeunes qui innovent, car il n ya pas de développement durable sans l’implication de la jeunesse. "Celle-ci doit croire en elle-même et utiliser son intelligence et son énergie pour pouvoir développer ce petit pays très riche mais avec une population pauvre", ajoute-t-il.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

158 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 32 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 22 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 5 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 5 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 4 %)

Les 1 er Lauréats en musicologie au Burundi,(popularité : 3 %)

Mabanda : Refugiés ou pas ils ont été battus ,(popularité : 3 %)

La COSYBU plaide pour une harmonisation salariale juste ,(popularité : 3 %)

Climat délétère entre Léo et Onamob,(popularité : 3 %)