Pose de la première pierre du bâtiment de la présidence par le numéro un burundais


Le président de la République du Burundi a lancé ce lundi les travaux de la construction des bureaux de la présidence sur la colline Gasenyi de la commune Mutimbuzi dans la province de Bujumbura.



Par: Isanganiro , mardi 22 décembre 2015  à 20 : 14 : 15
a

Ce bâtiment abritera les bureaux de la présidence, ceux de la première et deuxième-vice de la présidence et leurs directions. Selon ceux qui étaient sur place ce lundi lors du lancement de ces travaux, il aura des grands et larges parcs de stationnement des automobiles et beaucoup de pistes servant la circulation.

Le périmètre présidentiel s’étend sur une superficie de cent ares et le bâtiment aura une durée d’au moins cent ans, selon nos sources et ils pourront bien résister aux tremblements de terre d’une magnitude de sept degrés.

D’après nos sources, le projet de la construction de cette infrastructure publique coûtera 1 980 milliards de francs burundais soit 150 millions de Yuan (monnaie chinoise) et les travaux s’étendront sur 27 mois c’est-à-dire 2 ans 3 mois.

C’est le gouvernement chinois qui finance ces travaux dans le cadre de la coopération avec le Burundi. Les entreprises de construction sont aussi de la Chine comme Human Construction Engineering Group Corporation qui est le responsable de la mise en œuvre de la construction. Il y aussi Beijing Institute of Architectural Design et Tianjin Teda and Engineering Supervision Company qui est chargé de la supervision, a indiqué ces mêmes sources.

Le périmètre présidentiel est situé près de la route nationale appelée RN1, frontalier avec la rivière Gasenyi au nord, et le quartier Gasenyi. Mais, les habitants des environs de la présidence surtout de ce quartier ont peur d’être contraint au déménagement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

452 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 22 %)

Le barrage de Kajeke, 12 milliards de FrBU coulés à l’eau ,(popularité : 5 %)

Un orphelin cherche désesperemment 5.000 dollars américains pour son opération ,(popularité : 4 %)

Vers la reprise des cours dans les universités privées,(popularité : 4 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 3 %)

Le Burundi parmi les prochaines victimes de la famine, parle un rapport ,(popularité : 3 %)

Gitega : Une fillette malformée attend beaucoup de vos gestes charitables,(popularité : 3 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 3 %)

Les journalistes burundais en marche avant le dernier jugement ,(popularité : 3 %)

Pénurie d’eau au chef-lieu de Cibitoke : risques des maladies des mains sales ,(popularité : 3 %)