Le marché de Jabe : craintes des vendeurs de perdre leurs stands


Un projet de reconstruction du marché de Jabe de la zone Bwiza en commune urbaine de Mukaza circule au sein des marchands depuis quelques jours. Ce projet suscite des inquiétudes. Le commissaire de ce marché tranquillise, faisant savoir que ceux qui sont en ordre seront prioritaires.

Photo : igihe.bi



Par: Isanganiro , jeudi 24 décembre 2015  à 14 : 26 : 19
a

Troublés par une nouvelle faisant état de modernisation du marché de Jabe, les marchands expliquent qu’ils n’en voient pas le motif et l’utilité en ces moments. Ils ne savent pas s’ils vont rester dans leurs stands ou s’ils vont aménager ailleurs.

Selon d’autres encore, le terrain de la COMIBU situé dans la zone Nyakabiga, non loin dudit marché abritera provisoirement les activités. Ces vendeurs expliquent qu’ils vont perdre leur clientèle alors que la vie devient de plus en plus chère.

D’après Habonimana Hamza Abadi, commissaire de ce marché, l’exploitation du marché sera effectuée par la société GETRA qui a gagné le marché public. Il indique en outre qu’une descente est prévue pour expliquer le bien fondé d’un tel projet. Le gestionnaire de ce marché ne dit rien sur un probable déménagement.

Selon toujours Habonimana, certains commerçants occupent des places depuis des années sans être en ordre, raison pour laquelle dit-il, ne pourront regagner ce marché que ceux qui ont tous les documents exigés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

251 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 35 %)

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi ,(popularité : 13 %)

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau ,(popularité : 11 %)

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir",(popularité : 7 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 7 %)

L’usine de fabrication de la boisson Gubwaneza, fermée ,(popularité : 7 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 6 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 6 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 5 %)

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau,(popularité : 5 %)