Muyinga- Limogeage des conseillers techniques sans diplôme de licence




Par: Isanganiro , jeudi 24 décembre 2015  à 19 : 14 : 50
a

A Muyinga, les membres du Conseil Communal de Muyinga , réunis en assemblée mercredi 23 décembre, ont décidé la destitution d’un des Conseillers techniques de l’administrateur de la commune de Muyinga.

Célestin Nshimirimana en charge des affaires administratives a été chassé de son poste à cause de son niveau d’étude, a-t-on appris des membres du conseil communal. Il a le diplôme d’instituteur alors que, désormais, sans diplôme de licence, on ne peut pas occuper de poste de conseiller technique dans la commune, précisent les mêmes membres du conseil communal.

Dans toutes les sept communes de la province de Muyinga, les conseils communaux devraient se réunir cette semaine pour procéder au remplacement des conseillers techniques. Sans diplôme d’université, on ne peut plus être conseiller technique de l’administrateur, apprend-on des membres des conseils communaux.

Une note du Gouverneur recommande à tous les conseils de commune de procéder au remplacement de tous les conseillers techniques sans niveau universitaire conformément à une ordonnance du ministère de tutelle.

Dans chaque commune, l’administrateur est assisté par deux conseillers techniques, l’un en charge du volet économique et l’autre chargé des affaires sociales. Jusqu’ὰ l’heure actuelle, dans les sept communes de la Province, aucun conseiller technique n’avait un niveau universitaire, a-t-on appris d’une source au cabinet du Gouverneur de la province de Muyinga.

Les administrateurs communaux ne sont pas concernés par cette mesure, a-t-on appris lors de la réunion du conseil communal de Muyinga ce mercredi. Les conseillers techniques doivent avoir un haut niveau intellectuel pour assister utilement les administrateurs qui sont des élus du peuple indépendamment de leurs diplômes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

332 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)