Muyinga- Limogeage des conseillers techniques sans diplôme de licence




Par: Isanganiro , jeudi 24 décembre 2015  à 19 : 14 : 50
a

A Muyinga, les membres du Conseil Communal de Muyinga , réunis en assemblée mercredi 23 décembre, ont décidé la destitution d’un des Conseillers techniques de l’administrateur de la commune de Muyinga.

Célestin Nshimirimana en charge des affaires administratives a été chassé de son poste à cause de son niveau d’étude, a-t-on appris des membres du conseil communal. Il a le diplôme d’instituteur alors que, désormais, sans diplôme de licence, on ne peut pas occuper de poste de conseiller technique dans la commune, précisent les mêmes membres du conseil communal.

Dans toutes les sept communes de la province de Muyinga, les conseils communaux devraient se réunir cette semaine pour procéder au remplacement des conseillers techniques. Sans diplôme d’université, on ne peut plus être conseiller technique de l’administrateur, apprend-on des membres des conseils communaux.

Une note du Gouverneur recommande à tous les conseils de commune de procéder au remplacement de tous les conseillers techniques sans niveau universitaire conformément à une ordonnance du ministère de tutelle.

Dans chaque commune, l’administrateur est assisté par deux conseillers techniques, l’un en charge du volet économique et l’autre chargé des affaires sociales. Jusqu’ὰ l’heure actuelle, dans les sept communes de la Province, aucun conseiller technique n’avait un niveau universitaire, a-t-on appris d’une source au cabinet du Gouverneur de la province de Muyinga.

Les administrateurs communaux ne sont pas concernés par cette mesure, a-t-on appris lors de la réunion du conseil communal de Muyinga ce mercredi. Les conseillers techniques doivent avoir un haut niveau intellectuel pour assister utilement les administrateurs qui sont des élus du peuple indépendamment de leurs diplômes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

342 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 6 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 5 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 4 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 4 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 3 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 3 %)