Le journaliste Nkezabahizi tué par les délinquants




Par: Isanganiro , jeudi 24 décembre 2015  à 22 : 38 : 42
a

Ce jeudi, le parquet général de la république a rendu publique les résultats d’ une enquête sur l’ assassinat du journaliste-cameraman de la Télévision nationale Christophe Nkezabahizi et de sa famille. Selon la synthèse du rapport de la commission qui a mené des enquêtes, Christophe Nkezabahizi et sa famille ont été tués par un groupe de jeunes délinquants dirigé par un jeune du nom de Jolis.

Le rapport précise que ces jeunes voulaient récupérer par force des images qu’ il avait prises sur la scène du crime. Un policier venait d’ être tué et un autre blessé grièvement. Le 3ème a pu s’échapper mais a été touché par les éclats de grenade, précise le rapport.

Le même rapport indique que les meurtriers craignaient que Christophe Nkezabahizi divulgue sur la télévision nationale les images qu’ il a prises.

Selon Agnès Bangericenge, secrétaire générale de la cour suprême qui a annoncé les ces résultats, les jeunes délinquants ont commis le forfait quand ils essayaient de s’ échapper après l’intervention du commandant de la 3ème GMIR accompagné de son adjoint et des agents de l’ API.

Christophe Nkezabahizi et sa famille ont été tués le 13 décembre 2015 à leur domicile au quartier 3 en zone Ngagara, c’ est à quelques dizaines de mètres du lieu où 3 policiers de l’ API en tenue civile venaient d’ être attaqués.

Alors que ses voisins accusaient la police d’avoir sommairement tués Christophe Nkezabahizi et sa famille, la police disait qu’ils auraient été tué dans un échange de tirs entre la police et les malfaiteurs armés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

3489 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par ALIDI HICUBURUNDI   ce  samedi 26 décembre 2015   à 09 : 27 : 49

parque niya nkurunziza nabamwishe batumwe na reta ya nkuru ,nta parque muburundi ,mwebwe muzoriha ayo maraso imbere yimana.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 16 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 15 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 13 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 13 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 12 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 12 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 12 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 12 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 12 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 11 %)