Muyinga/L’évêque du diocèse catholique dénonce les messages divisionnistes


Monseigneur Joachin Ntahondereye , Evêque du diocèse catholique de Muyinga constate que la fête de Noël est arrivée au moment où le pays est plongé dans un cycle de violence. La rhétorique des divisions catalyse le conflit d’après cet homme d’église qui conseille aux acteurs politiques d’user de la retenue et éviter tout acte pouvant replonger le pays dans la guerre.



Par: Isanganiro , samedi 26 décembre 2015  à 18 : 55 : 51
a

A l’occasion de la célébration de la fête de Noël, l’évêque du diocèse catholique de Muyinga dénonce les auteurs des messages divisionnistes d’actualité dans le pays. Dans son homélie a la paroisse notre dame de Lourde l’homélie, Monseigneur Joachin Ntahondereye a précisé que ceux qui enseignent les divisions sont des personnages à court d’arguments voulant se faire accepter par force en mobilisant les esprits faibles.

Des Chrétiens portent une certaine responsabilité dans la crise qui secoue le Burundi, estime cet homme d’église. Dans ce pays, les Chrétiens sont à plus de 80 pour cent dont plus de 60 pour cent sont catholiques, a-t-il indiqué. Ceux-là devraient prendre les devants pour être des artisans de la paix dans la communauté et ne pas faire apologie de la violence.

Aux gens qui tuent leurs semblables sous prétexte de se prévenir ou pour se venger, l’évêque de Muyinga rappelle l’histoire de Caen. Celui-ci a assassiné son frère Abel, il n’a jamais eu de paix de son âme, a-t-il insisté, pas de justification d’une tuerie.

Enseignant la mission de Jésus sur terre, cet évêque a aussi fait un clin d’oeil aux opposants des dirigeants issus des élections contestées par une partie des acteurs politiques. Comme Jésus, roi de la paix, artisan de la non violence, Mgr Joachin a demandé aux opposants de ne pas user de la violence et faire des revendications politiques aussi pacifiquement. On doit éviter tout ce qui conduit a des pertes humaines, insiste-t-il.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1140 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le parti CNL déplore l’intolérance politique qui perturbe ses activités



a

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI



a

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions



a

Burundi : Intolérance politique à Rweza, les habitants craignent la vengeance



a

Burundi : le 1er vice-président de la République appelle la presse à accompagner le processus électoral



a

Burundi : Le CNARED, tend-t-il la main à Gitega ?



a

Rumonge : Une permanence du Cnl vandalisée



a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique





Les plus populaires
Burundi : le parti CNL déplore l’intolérance politique qui perturbe ses activités,(popularité : 45 %)

Cossan Kabura : La réunification des ailes du PALIPEHUTU reste possible,(popularité : 42 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 26 %)

Le Lieutenant Général inhumé ce samedi à Bujumbura,(popularité : 25 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 23 %)

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR,(popularité : 21 %)

Le Conseil des Evêques Catholiques du Burundi appelle encore une fois au dialogue inclusif ,(popularité : 21 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 20 %)

BURUNDI/NECROLOGIE : Mort du colonel Epitace Bayaganakandi,(popularité : 20 %)

L’Union Européenne renouvelle les sanctions contre 4 personnes ,(popularité : 20 %)