Pavage des rues de la ville de Gitega : les résidents s’impatientent




Par: Isanganiro , dimanche 27 décembre 2015  à 17 : 39 : 23
a

Les contributions faites par les habitants des différents quartiers de la commune Gitega dans le but d’atteindre les 2% du budget qui sera utilisé dans le projet de pavage n’a pas été détourné comme certains le disent souvent. L’administrateur de la commune Gitega, Valentin Nahimana, tranquillise les contributeurs soulignant qu’actuellement, l’argent se trouve sur le compte du programme PTPGU, Projet De Travaux Publics et de Gestion Urbaine, et que ce dossier est sur le point d’être finalisé.

Valentin Nahimana fait savoir que le projet est déjà avance. "La 1re phase du projet consistait en la collecte de l’argent qui a été placé ensuite sur le compte bancaire du PTPGU ; c’est faux que les gens pensent que l’argent a été détourné", dit-il.

L’administrateur de la commune Gitega indique que le PTPGU est un organe gouvernemental chargé de l’exécution du projet de pavage qui doit bientôt être lancée sans toutefois donner la date et le mois.

Il informe les habitants de Gitega que le projet sera également appuyé par la Banque Africaine de Développement (BAD) au près de laquelle ils ont déjà soumis le projet de pavage qui s’étend sur plus de 40 kilomètres. Valentin Nahimana indique que les bailleurs sont satisfaits de l’état d’avancement du projet.

Les résidents des différents quartiers de la ville de Gitega sont inquiets du fait que ça fait déjà une année qu’ils ont donné leurs contributions allant jusqu’à 100 mille francs burundais par ménage, après que des réunions successives de mobilisation ont été tenues par l’administrateur de la commune Gitega, certains parlant même d’un recouvrement "forcé".




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

213 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 13 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 9 %)

Bubanza : pandémie du paludisme,(popularité : 8 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 8 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 8 %)

Pose de la première pierre du bâtiment de la présidence par le numéro un burundais,(popularité : 8 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 8 %)

Père Noel donne la joie aux touts petits,(popularité : 8 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 8 %)

EDUCATION/Pas de désœuvrement dans les classes de 9 ème à kabezi,(popularité : 8 %)