La société civile burundaise contre la MAPROBU


Au centre-ville de la capitale Bujumbura, certaines organisations de la société civile ont fait une marche-manifestation pour dire non à l’envoi des militaires de l’Union Africaine au Burundi.



Par: Isanganiro , lundi 28 décembre 2015  à 15 : 09 : 34
a

C’était vers 9 heures quand certaines organisations de la société civile au Burundi ont commencé leur marche-manifestation. Elles s’étaient rassemblées au boulevard de l’Uprona près des bâtiments abritant l’office burundais du thé, OTB. Elles ont pris l’avenue dénommées la RD Congo et se sont alors dirigées à l’ambassade du Rwanda située à cette avenue. Elles accusaient le Rwanda de recruter et d’entrainer les groupes armés qui causent de l’insécurité au Burundi.

Les manifestants ont continué leur itinéraire jusque devant l’ambassade de la Belgique où ils sont restés assis pendant un temps. Ils accusaient la Belgique et Louis Michel de diviser les Burundais.

Après l’ambassade de la Belgique, ces manifestants ont continué leur itinéraire et leur destination c’était le siège de la délégation de l’Union Européenne à Bujumbura où la marche s’est achevée. Ils accusent l’UE est en train de prendre des décisions sur base des rumeurs , manipulant l’Union Africaine dans les mesures qu’elle prend à l’encontre du Burundi, notamment celle d’envoyer les troupes à Bujumbura.

Au terme de cette marche-manifestation, le président de la ligue Izere Ntiwihebure, Xavier Ndaruzaniye, qui a parlé au nom des organisations de la société civile, a expliqué que le but de cette manifestation était de s’insurger contre la décision de l’union africaine de déployer les forces pour la Mission Africaine pour la Protection au Burundi, MAPROBU. Xavier Ndaruzaniye lance plutôt un appel à la communauté internationale de déployer leurs efforts moraux, matériels et financier pour soutenir les forces burundaises qui se reconstituent pour la reconstruction d’un beau pays.

Comme rappel, de telles manifestations avaient eu lieu samedi dernier dans toutes les provinces du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

341 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 55 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 3 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 3 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 2 %)

Agathon Rwasa dénonce une manœuvre de son arrestation par le pouvoir de Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

La société civile peint au noir le bilan politico-économique du Burundi ,(popularité : 2 %)