Reprise du dialogue inter-burundais, le Gvn’t burundais moins satisfait


La délégation du Gouvernement burundais salue la relance du dialogue inter-burundais à Entebbe en Ouganda, mais ne manque pas à reprocher la médiation du Président Yoweri Kaguta Museveni.



Par: Isanganiro , lundi 28 décembre 2015  à 21 : 18 : 37
a

Le gouvernement burundais a rejeté la date du 06 janvier 2016 proposée par la médiation ougandaise pour la poursuite des pourparlers à Arusha en Tanzanie, c’est ce qui ressort du communiqué sorti ce lundi 28 décembre à Kampala par Alain-Aimé Nyamitwe qui avait dirigé la délégation burundaise dans les cérémonies de relance du dialogue inter-burundais à Entebbé en Ouganda.

Dans ce communiqué, le gouvernement burundais indique que cette date proposée par la médiation n’a pas été le fruit d’un consentement de tous. "...il n’y a pas eu de consensus à ce propos", lit-on dans ce communiqué.

La délégation burundaise n’a également pas accueilli favorablement l’invitation d’une organisation qui n’est pas reconnue par le gouvernement burundais. "... la délégation du Gouvernement de la République du Burundi déplore qu’une organisation non reconnue par la loi burundaise ait été invitée à prendre la parole au nom de toute l’opposition burundaise, alors que cette dernière ne l’a ni mandaté ni approuvé". On se rappellera que le gouvernement a toujours fait savoir qu’il ne dialoguerait avec le CNARED, un conseil regroupant les opposants burundais en exil.

A côté de cela, cette délégation dirigée par Alaim-Aimé Nyamitwe, ministre burundais des relations extérieures, n’a pas accueilli favorablement la personne qui s’est exprimée au nom des femmes et de la société civile burundaise.

Alain Nyamitwe a toutefois réitéré sa bonne disposition à favoriser le dialogue inter-burundais inclusif, respectueux des valeurs morales et de la souveraineté du peuple burundais, et en conformité avec la résolution 2248 du conseil de sécurité des Nations Unies du 12 novembre 2015.

Il a également remercié au Président Yoweri Kaguta Museveni pour son engagement à œuvrer pour la paix au Burundi et dans la région.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

570 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mardi 29 décembre 2015   à 21 : 26 : 11

Que ce dialogue amene la paix durable au Burundi Nous demandons que le Tribunal penal international soit cree comme avait ete prevue dans les Accords d Arusha pour que l impunite soit banie a jamais dans notre Pays
Que toutes les Reserves prevue aussi soient mise a jour
Il faut que la delegation de l Opposition et de la societe civil mettent en avant l arret des masscres et exiger la sortie definitive des prisoniere
Exiger le depart de Nkurunziza et la rentre des Reffugies Muraba Abashingantahe n Abapfasoni b Ijunja n Ijambo



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 7 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 5 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 3 %)

Destitution du Président du parti FROLINA,(popularité : 2 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 2 %)

Limogeages en cascade des gouverneurs ,(popularité : 2 %)

’’Une manifestation pacifique est possible’’, prédit l’opposition ,(popularité : 2 %)

Rwasa : Un référendum sur la constitution ne serait qu’une simple spéculation politicienne,(popularité : 2 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 2 %)

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement,(popularité : 2 %)