Le budget 2016 voté par le parlement burundais


Accusant un déficit de cent quarante milliards de francs burundais qui sera comblé par des emprunts bancaires comme indiqué par le ministre burundais des finances, le budget de l’Etat exercice 2016 est de 1260 milliards. Les recettes et dons attendus oscillent autour de 1119 milliards de francs burundais.



Par: Isanganiro , mardi 29 décembre 2015  à 11 : 45 : 46
a

Ce lundi 28 décembre 2015, les deux chambres du parlement burundais ont approuvé à l’unanimité le budget général de l’Etat, exercice 2016. Ce budget est voté alors que le pays accuse un ralentissement de l’activité économique.

Un budget d’austérité selon le ministre burundais des finances et du plan qui l’a présenté, il connaît une diminution très sensible des appuis budgétaires extérieurs. Pour l’exercice 2016, les derniers sont estimés à 35% contre 52 % de l’exercice précèdent.

Selon toujours Tabu Abdallah Manirakiza, seul l’Office Burundais des Recettes (O.B.R) pourra recruter alors que la fonction publique dont les ministères de la santé et celui de l’éducation ne feront que des remplacements. Les annales ainsi que les primes de tous les fonctionnaires burundais à l’exception des corps de défense et de sécurité seront gelés.

Dans le cadre de la solidarité nationale, explique Manirakiza, ce gel permettra de mettre en œuvre la politique nationale d’harmonisation des salaires. Estimés à 90%, les salaires les plus bas des fonctionnaires seront relevés ajoute le patron du ministère des finances.

Autre mesure d’austérité, les exonérations des marchés financés sur fonds publics seront supprimées sauf des associations ayant des accords spécifiques ou conventions avec le Gouvernement, précise encore le ministre burundais des finances.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

539 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 6 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 5 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 5 %)

Extension de la palmeraie dans les zones potentiellement palmicoles du Burundi, l’OHP satisfait du pas franchi,(popularité : 5 %)

Une ONG demande au Gouvernement de rembourser sa dette à la Banque Centrale ,(popularité : 4 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 3 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 3 %)

SYDONIA world : solution aux coûts élevés de transport au Burundi,(popularité : 3 %)