Une probable réouverture de deux radios indépendantes ?


Le Président Pierre Nkurunziza indique que deux des radios privées qui n’émettent plus depuis mi-mai cette année, peuvent avoir la permission de diffuser prochainement.



Par: Isanganiro , mercredi 30 décembre 2015  à 11 : 24 : 34
a

Le Président burundais Pierre Nkurunziza indique qu’à part quelques radios privées qui n’émettent plus à la suite du coup d’état manqué du 13 mai, une quinzaine de radios dont la majorité sont des radios privées continuent à fonctionner normalement. Il souligne par ailleurs que deux des cinq radios détruites et fermées peuvent rouvrir d’ici peu, c’était lors d’une conférence publique de ce mercredi, 30 décembre 2015 à Gitega au centre du pays.

« Si j’en crois à mes oreilles, 2 radios peuvent rouvrir dans les prochains jours », a annoncé le Président de la République. Pierre Nkurunziza nie la responsabilité du gouvernement dans la destruction de 5 médias indépendants lors du putsch manqué du 13 mai 2015. « Ces radios ont été détruites au moment où les institutions ne fonctionnaient pas », a expliqué le président de la république.

Les radios Isanganiro, RPA, Bonesha FM et la radio-télévision Renaissance ont été détruites au lendemain du coup d’Etat, le 14 mai. La radio-télévision REMA FM l’avait été le jour du putsch. Depuis, les employés de ces médias ont été empêchés d’accéder aux sites de leurs radios « pour une question d’enquête », selon le Procureur Général de la République.

Dans la suite des faits, des dizaines de journalistes ont fui le pays. Ceux qui sont restés au pays sont sujets d’intimidations et arrestations.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

852 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Voitures « Hello taxi » empêché de rouler au Burundi ,(popularité : 10 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 6 %)

Bubanza : pandémie du paludisme,(popularité : 5 %)

Les hôpitaux privés très affectés par la crise,(popularité : 5 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 5 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 4 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 4 %)

Gihanga, 700 Fr Bu pour acheter un bidon d’eau potable ,(popularité : 4 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 4 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 4 %)