Des rumeurs à Bubanza, le gouverneur tranquillise


La population de la province Bubanza reste inquiète du déploiement des militaires dans différentes localités, surtout ceux de Cona-Muyange, depuis la semaine passée. Le gouverneur Tharcisse Niyongabo précise qu’il s’agissait tout simplement des activités ordinaires des militaires pour la sécurisation des populations pendant ces fêtes de fin d’année.



Par: Isanganiro , mercredi 30 décembre 2015  à 11 : 46 : 46
a

"Moi, je pense qu’on a suspecté des malfaiteurs quelque part, nous ne sommes pas habitués aux militaires aussi en effectifs importants comme ça. Je vois en ce déploiement des forces de l’ordre dans les coins et les recoins de la province une certaine insécurité", indique un homme que nous avons rencontré à Mitakataka dans la commune de Bubanza ce mardi.

D’autres habitants de la même commune se sont inquiétés quand ils ont vu des pics up et des camions militaires jeudi de la semaine passée en direction de Cona-Muyange. Il y en a même qui ont pensé que ces véhicules transportaient des cadavres à enterrer dans ces localités, ce qui a même circulé sur certains réseaux sociaux.

Cette question a été également évoquée au cours d’une réunion de sécurité tenue par le gouverneur de Bubanza ce lundi envers les chefs de service et les forces de l’ordre.

De son côté, le gouverneur de la province Bubanza tranquillise et précise qu’il s’agissait d’un travail ordinaire des forces de l’ordre pour la sécurisation de la population surtout en cette période des fêtes de fin d’année.

Tharcisse Niyongabo affirme que des positions militaires ont été multipliées et dément fortement les rumeurs disant que des véhicules militaires transportaient des cadavres. Il indique que ce sont ces véhicules même qui déplaçaient ces militaires jusqu’aux différentes positions.

Cette autorité provinciale tient également à tranquilliser les habitants des localités de Mudubugu-Rugunga-Zina qui ont vu ce mardi un effectif important des policiers qui a suscité beaucoup de questions.

"Ces policiers s’y rendaient afin de renforcer la sécurité autour du sanctuaire marial de Zina pour une activité paroissiale qui va s’y déroulera la fin de cette semaine, souligne le gouverneur de Bubanza.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

378 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu



a

Bujumbura : Un « maître » de circoncision arrêté à Kamenge





Les plus populaires
Un haut gradé de l’armée tué et un officier de police blessé dans des attaques à Bujumbura ,(popularité : 18 %)

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade ,(popularité : 13 %)

Kirundo : séance de prière ponctuée de violences,(popularité : 13 %)

Nzabampema et les siens ‘’seraient loin de se rendre’’ ,(popularité : 8 %)

Un groupe armé à Nyarusange aux prises avec les forces de sécurité,(popularité : 8 %)

Un crime inédit mais vrai,(popularité : 6 %)

Attaque armée sur une position militaire à Kiyenzi, commune Kanyosha,(popularité : 6 %)

Cinquantenaire : Pierre Nkurunziza fait des éloges à l’armée nationale ,(popularité : 6 %)

Le banditisme armé fait parler d’elle à Makamba, la population reste vigilente,(popularité : 6 %)

Les habitants en mairie de Bujumbura dénoncent la persistance de l’insécurité,(popularité : 5 %)