Deux personnes tuées dans une attaque armée dans la plaine de la Rusizi


Les victimes, dont Jackson Vyankamvuga, chef de colline Kagazi, sont des burundais de la commune Rugombo en province Cibitoke. Alors que certains pensent qu’il aurait été abattu en RDC, les autorités provinciales et communales expliquent que la victime était en patrouille avec des policiers tout près de la Rusizi et se seraient heurtés aux bandits armés. Les autorités provinciales demandent à la population de rester sereine.



Par: Isanganiro , jeudi 31 décembre 2015  à 18 : 53 : 13
a

Les habitants de la province Cibitoke proches de la RDC ont passé une nuit cauchemardes que ce mercredi, des tirs nourris ont été entendus dans la plaine de la Rusizi à partir de minuit jusque ce jeudi matin.

 »Je n’ai pas vraiment dormi. Je pensais à une attaque des malfaiteurs, mais après quelques trente minutes, je suis sorti de la maison et j’ai entendu que les coups de feu étaient localisés de l’autre côté de la Rusizi, en RDC », raconte un jeune homme rencontré à la sixième transversale dans la commune de Rugombo.

L’ administrateur de la commune Rugombo, le gouverneur de Cibitoke et les forces de l’ordre, lors d’une réunion de pacification tenue ce jeudi matin à la sixième transversale, ont expliqué à la population que l’incident est survenu vers vingt-deux heures de ce mercredi au moment où Jackson Vyankamvuga, chef de colline Kagazi à la même transversale, accompagné des policiers et d’autres habitants de la localité, étaient en patrouille tout près de la Rusizi. C’est ainsi qu’ils se sont heurtés aux bandits et ils se sont affrontés.

Les mêmes autorités expliquent que Vyankamvuga Jackson y a laissé la vie, un autre civil a été blessé. Ces autorités ont demandé, au cours de la même réunion, aux habitants de cette localité de rester calmes et vigilants.

Cependant, d’autres sources pensent plutôt que Vyankamvuga, chef de colline Kagazi et un autre jeune du nom de Samuel auraient été abattus à Sange en RDC, trois autres de leurs compagnons auraient été grièvement blessés. Les coups de feu y ont été entendus à partir de minuit selon les mêmes sources qui ajoutent que ces hommes s’y étaient rendus pour voler des vaches.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

532 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 92 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 11 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 7 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 6 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 5 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 5 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 5 %)

Bururi : Commémoration de vingt ans après les massacres des 40 séminaristes de Buta ,(popularité : 4 %)

Musaga : la tension monte !,(popularité : 4 %)