La baisse du taux de réussite au lycée municipal de Musaga : une conséquence de l’insécurité


L’insécurité permanente qui règne à Bujumbura a beaucoup affecté le secteur de l’éducation. Musaga est l’une des zones affectées. Le Lycée Municipal de Musaga est l’une des écoles secondaires dans cette zone, avec un taux de réussite qui a remarquablement chuté comme conséquence de la crise.



Par: Isanganiro , jeudi 31 décembre 2015  à 19 : 43 : 15
a

D’après le préfet des études du lycée municipale Musaga, il est presqu’impossible que les élèves suivent attentivement les cours dans une atmosphère de coups de feux presque quotidien.

« Des fois, les élèves viennent en retard parce que les routes sont bloquées suite aux fouilles systématiques dans ce quartier, des grenades sont lancés souvent près de l’école et les enfants ont vraiment peur, ainsi ils sont déconcentrés », souligne madame GATERETSE Pascasie.

La présence des policiers et militaires lourdement armée fait peur aux élèves, des fois ils entrent au sein de l’école pour arrêter certains élèves soupçonnés d’avoir participé dans les manifestations anti troisièmes mandat, ajoute-t-elle.

Les arrestations permanentes qui s’opèrent en zone Musaga traumatisent les élèves, soit ce sont des proches qui sont capturés quelques fois même tués, soit leurs parentés subissent le même sort et ne laissent pas indifférent les esprits des enfants.

La découverte des corps sans vie presque au quotidien fait énormément peur aux élèves, ce qui influence beaucoup le reste du travail de la journée.

Ces sont ces conditions difficiles qui ont fait que le taux de réussite diminue sensiblement au lycée municipale de Musaga, alors que les programmes de l’année passée n’ont pas été épuisés à cause des manifestations.

Certaines classes n’ont pas eu le temps de revoir ces programmes non épuisés, ce qui a causé d’énormes perturbations au niveau des programmes.

Selon le préfet des études du lycée municipal Musaga, ils travaillent avec un espoir d’un éventuel retour au calme pour que la vie scolaire se normalise.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

167 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents scolaires



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents scolaires ,(popularité : 13 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 7 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 3 %)

Muyinga/ Lancement de "AMASHIGA" pour lutter contre la malnutrition chronique,(popularité : 2 %)

Une représentation élue mais non reconnue des étudiants à l’Université du Burundi,(popularité : 2 %)

Le Burundi se dote d’un premier centre de traitement d’Ebola,(popularité : 2 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 2 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 2 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 2 %)