Rumonge : Un jeune pêcheur disparait dans les eaux du lac Tanganyika




Par: Isanganiro , samedi 2 janvier 2016  à 18 : 33 : 08
a

Un jeune pêcheur de Rumonge est introuvable depuis la mi-journée de ce vendredi 1er janvier 16. Il est disparu au terme des travaux de préparation de leur matériel de pêche. Le président de la Fédération des pêcheurs et fournisseurs de poissons au Burundi n’espère pas le retrouver vivant.

C’est un jeune pêcheur de 18ans disparu vers 11h de ce vendredi 1er janvier 16 à la plage de Rumonge selon Gabriel Butoyi, président de la Fédération des Pêcheurs et Fournisseurs de Poissons au Burundi. Butoyi dit que le disparu regagnait les rives en nageant avec son collègue après avoir préparé leurs bateaux de pêche pour la reprise de la pêche le soir après une semaine de repos.

Le disparu aurait échoué dans sa nage car seul son collègue atteindra la plage. Alors que les militaires de la position marine de Rumonge se sont vite mis à sa recherche, son corps n’avait pas encore été repêché jusque ce samedi 2 janvier 2016, il n’y plus d’espoir de le retrouver vivant selon Gabriel Butoyi qui conseille aux pêcheurs de porter toujours des gilets de sauvetage quelle que soit la distances des côtes.

Une certaine opinion parmi les pêcheurs de Rumonge parle d’un sacrifice pour plus de prises de poissons plutôt qu’une simple noyade. Cette option est catégoriquement rejetée par le représentant des pêcheurs qui renvoie plutôt à un problème sanitaire intervenu chez le disparu comme les crampes et qui aurait occasionné l’échec dans sa nage.

Gabriel Butoyi explique qu’un corps noyé précipite dans un premier temps. Il flotte ensuite et c’est à cette deuxième étape qu’on espère retrouver le corps de la victime, conclut₋il.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

317 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 80 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 7 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 6 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 5 %)

Musaga : la tension monte !,(popularité : 4 %)

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 3 %)

Bujumbura secoué par des grenades ce matin, un mort et une trentaine de blessés,(popularité : 3 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

"INKARABWE", une menace à Bubanza,(popularité : 3 %)