DPE Rumonge : Une rentrée scolaire du 2ème trimestre presque semblable à celle du 1er trimestre


Le Directeur Provincial de l’Enseignement de Rumonge note que les besoins exprimés à la rentrée du 1er trimestre de l’année scolaire en cours restent presque les mêmes exprimés en ce début du 2ème trimestre. Il promet cependant la continuation des enseignements.



Par: Isanganiro , lundi 4 janvier 2016  à 19 : 01 : 59
a

Sur un besoin de 1015 enseignants exprimé lors du lancement officiel des activités pour l’année scolaire 2015₋2016, soient 701 enseignants à l’Ecole fondamentale et 314 autres au Secondaire, aucun enseignant n’a été jusqu’à présent recruté. Adrien Sabushimike, Directeur Provincial de l’Enseignement de Rumonge, reconnait avoir seulement reçu une soixantaine d’enseignants mutés.

Les écoles victimes des intempéries notamment à Rutunga en commune Muhuta fin mars 2015 n’ont pas encore été réhabilitées. Sans préciser les chiffres, le Directeur provincial de l’enseignement de Rumonge dit que certains des élèves qui y suivaient les cours fréquentent d’autres écoles plus proches au moment où leurs camarades restent dans les décombres de leurs salles de classes.

Les manuels scolaires surtout ceux des classes des 9èmes de l’Ecole Fondamentale manquent cruellement. Ils ont été envoyés aux différentes directions communales de l’enseignement sous une version électronique dont la mise en page exige des moyens financiers non disponibles dans les caisses des DCE selon le DPE Rumonge.

A côté des besoins ci₋haut cités, la Direction Provinciale de l’Enseignement de Rumonge n’a pas de véhicule de même que l’Inspection Provinciale de l’Enseignement de Rumonge. Cette situation rend quasi impossibles les descentes de terrain.

Malgré ces problèmes et bien d’autres présentés au Ministre ayant l’Education dans ses attributions le 21septembre 2015 lors du lancement officiel de l’année scolaire en cours et qui semblent perdurer, Adrien Sabushimike dit que les directeurs d’écoles vont continuer à tout faire pour la continuation des enseignements en attendant l’intervention du ministère concerné notamment sur le recrutement de nouveaux enseignants.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

172 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 32 %)

Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 6 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 4 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 3 %)

Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !! ,(popularité : 3 %)

La corruption c’est aussi dans nos hôpitaux, constat du 2ème vice Président ,(popularité : 3 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 3 %)

L’instauration d’une taxe intermediaire de 10% décriée par les groupes sociaux,(popularité : 3 %)

Le Focode élève la voix en faveur des Pasteurs ,(popularité : 3 %)

Le Général Rodrigue Bunyoni n’est plus ,(popularité : 3 %)