Commémoration de la mort de l’artiste Jean-Christophe Matata


Ce 04 janvier 2016, les fans de la musique commémorent la disparition du chanteur burundais Jean Christophe Matata. Né à Bujumbura en 1960, il s’est hissé au cercle des grands musiciens par son travail. Jusqu’à sa mort en 2011, Jean Christophe Matata incarnait la réussite dans la sphère de la musique burundaise.



Par: Isanganiro , lundi 4 janvier 2016  à 19 : 13 : 54
a

Auteur, compositeur, arrangeur, interprète, producteur et chanteur, Christophe Matata était polyvalents. Ses chansons sont de type Zouk. Ill était propriétaire d’un studio à Bruxelles, le studio JCM où se reproduisaient des artistes burundais et rwandais.

Depuis 1991, il s’installe en Belgique. Ce pays lui sert de base arrière pour se produire sur 3continets : Europe, Afrique et Amérique. Matata participera dans la Journée de la musique de La Louvière (Belgique), le Festival d’été de Maubeuge (France), le Festival International des Cultures Africaines (FICA) et le Gala du 50e Anniversaire du HCR (Haut-Commissariat pour les Réfugies) à Genève avec des Artistes Réfugiés de différents pays du Monde. Il fait aussi une tournée musicale au Canada dans les villes de Montréal, Toronto et Québec. Il fera d’autres en Ouganda et au Rwanda.

Comme auteur-compositeur, Jean Christophe Matata a collaboré, entre autres, avec de nombreux artistes : Cécile Kayiberwa, Benjamin Kayiranga alias Beniwe et Ben Rutabana du Rwanda ; Adèle Shane, Georgette Pantz et Jean Bikoko Aladin (le Pape de l “Assiko”) du Cameroun ; Kami one du Tchad ; Dorvangee Group de Gabon, Tony Vision du Nigeria ; Groupe de Rap (Belgique- Hollande) Bene Ubumwe Group (UK) et Jyckey Nyandwi, John-Chris Kavakure, Buja Positive du Burundi.

Ce monument de la musique burundaise a fait ses premiers pas de la musique dans des quartiers de Bujumbura. A 18 ans, il rejoint le groupe « Africa Nile Band », puis l’Orchestre « Mihigo des Grands Lacs ». En 1986, il s’installe à Kigali au Rwanda où il sort son premier album Amaso akunda en Avril 1987. La même année, il sort Ihorere Ntusarare, Umpora iki. En 1988, il sort Murantunga. En 1990 quand la guerre éclate, il est à son 5ème album qui lui vaudra un titre décerné par le journal « BONEKA » (Paris-France).

Jean Christoph Matata mourra le 03 janvier 2011 au cours d’une tournée en Afrique du sud, et son corps sera rapatrié et inhumé le 13 du même mois à Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

313 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger





Les plus populaires
Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre,(popularité : 55 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 16 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 15 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 14 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 14 %)

Rupture de Bactrim : RBP+ s’inquiète ,(popularité : 14 %)

Echec d’un projet d’élevage de poules suite aux fêtes de fin d’année,(popularité : 13 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 13 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 13 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 13 %)