Suspension de l’administrateur de Mukaza


Ce lundi 4 janvier, le ministre de l’intérieur et de formation patriotique a sorti une ordonnance ministérielle n 530/01 du 04/01/2016 suspendant l’administrateur de la commune urbaine de Mukaza.



Par: Isanganiro , mardi 5 janvier 2016  à 11 : 15 : 56
a

Pascal Barandagiye dans cette ordonnance accuse Marie Suzanne Ndikuriyo de célébrer des mariages civils du 02/01/2016 en violation du décret-loi n 1/024 du 28 avril 1993 portant réforme du code des personnes et de la famille en son article 117.

Elle est accusée de signer le contrat de location des locaux de la commune en violation de l’interdiction formelle par l’autorité de tutelle et de la décision unilatérale de délocaliser le chef-lieu de la commune dans un lieu difficilement accessible au public et à un prix exorbitant.

Une autre accusation, c’est la décision unilatérale d’ouverture des comptes bancaires. Le ministre de l’intérieur a mentionné en dernier lieu sur cette ordonnance de suspension que l’administrateur de Mukaza percevait des impôts et des taxes assujettis à des condionnalités et de manière ambulatoire.

Pour terminer, Pascal Barandagiye a souligné que cette suspension est signée après de multiples rappels à l’ordre écrits et verbaux par la tutelle, des rappels qui sont restés sans effets.

L’intérim est assuré entre temps par le conseiller technique chargés des affaires administratives et sociales jusqu’à nouvel ordre, comme le stipule cette ordonnance ministérielle.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

223 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message