Le rendez-vous du dialogue reporté, l’UPRONA s’inquiète


Le rendez-vous du 06 janvier 2016 pour le dialogue inter burundais a été maqué. Le parti UPRONA- aile Charles Nditije- le regrette. Il estime que le report de ce dialogue va avoir de lourdes conséquences dans le pays.



Par: Isanganiro , jeudi 7 janvier 2016  à 13 : 52 : 57
a

« Pour nous, le dialogue égale l’arrêt de la violence », indique le porte-parole de l’UPRONA. Pour lui, chaque jour qui passe, ce sont des victimes du conflit de plus. Tatien Sibomana dit que le report du dialogue qui était prévu le 06 de ce mois signifie la poursuite du cauchemar qui secoue le pays.

On le sentait venir, souligne le porte-parole de l’UPRONA. Lors de l’ouverture du dialogue à Entebbe en Ouganda, le ministre Alain aimé Nyamitwe avait annoncé que le gouvernement ne répondrait pas au rendez-vous du 06 fixé sans lui, précise-t-il.

Tatien Sibomana reste confiant que le gouvernement finira par négocier : « Il avait dit qu’il n’irait pas à Bruxelles pour négocier avec l’Union Européenne par rapport à l’article 96 de l’Accord de Cotonou, il s’y est rendu ; à Entebbe, la délégation du gouvernement avait refusé d’entrer parce que le CNARED était invité, il a fini par y entrer ».

Pour contraindre la partie gouvernementale à dialoguer, le parti de Nditije compte sur l’action de la Communauté Est Africaine, l’Union Africaine, l’Union Européenne et des nations Unies qui, selon lui, disposent de moyens pour faire pression sur Bujumbura. Il compte également sur l’action de la médiation.

Equipe de médiateurs

Pour plus d’efficacité, le porte-parole du parti UPRONA indique que l’opposition a proposé à la médiation une équipe de médiateurs. Selon lui, celle-ci comprendrait les représentants spéciaux de la sous-région, le représentant spécial de l’UA, UE, NU et celui du président des Etats Unis pour que la médiation ne soit pas l’apanage du président Museveni qui est en campagne électorale.

Tatien Sibomana estime que c’est de cette façon que les bailleurs du Burundi garderont l’œil vigilant sur le processus de dialogue.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

220 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi



a

Gitega regrette des sanctions prises à son encontre



a

Le Burundi gagne un palais présidentiel



a

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL



a

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa





Les plus populaires
Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 13 %)

Des manifestations aux allures de violences ciblées ,(popularité : 12 %)

Muyinga/L’évêque du diocèse catholique dénonce les messages divisionnistes,(popularité : 12 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 12 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 12 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 11 %)

Le Lieutenant Général inhumé ce samedi à Bujumbura,(popularité : 11 %)

Le Conseil des Evêques Catholiques du Burundi appelle encore une fois au dialogue inclusif ,(popularité : 11 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 11 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 11 %)