Le taux de chômage était de 9.5% en 2014 dans les milieux urbain


Selon le rapport de l’institut des statistiques et des études économiques au Burundi réalisé fin 2013 début 2014, le taux de chômage selon Le bureau international du travail, dans les milieux urbains était de 9.5%, tandis qu’en milieux rural, le taux était de 0.8%. Le taux est de 14.7% d’après la définition du chômage au sens large dans les milieux urbains tandis qu’il était de 1.2% dans les milieux ruraux.



Par: Isanganiro , jeudi 7 janvier 2016  à 20 : 18 : 34
a

Le rapport montre que beaucoup de chômeurs ont entre 15 et 35 ans. Cela s’explique par le fait que c’est à cet âge que les gens entre dans le milieu du travail.

Les employeurs demandent à leurs tours dans les termes de références au moment des recrutements quelques années d’expérience dans le travail.

Le chômage étant défini selon le bureau international du travail comme toute personne en âge de travailler mais qui n’est pas occupée au cours des quinze derniers jours et qui est à la recherche intense de l’emploi.

Cette définition selon le bureau international du travail donne des taux qui restent à des niveaux les plus bas dans les pays en voie de développement, parce qu’il y a des gens qui se découragent après les quinze jours et qui ne sont plus à la recherche intense du travail, explique un employé de l’ISTEBU.

De plus une personne qui a travaillé au moins une heure durant les quinze jours de l’enquête n’est pas recensée comme chômeur en ce moment.

Pour que les chiffres reflètent beaucoup plus la réalité, on a ajouté à cette définition du BIT les chômeurs découragé, le terme utilisé alors devient le chômage au sens élargi.
Ces écarts entre milieux ruraux et urbains s’expliquent par le fait que la population dans les milieux ruraux est à 80% agriculteurs.
Rappelons que le président de la république Pierre NKURUNZIZA a conseillé aux Burundais d’aller chercher du travail dans d’autres pays au cours de sa dernière conférence public à Gitega, après que le ministère de la fonction public ait déclaré qu’il n’y aura pas de recrutement coté gouvernement au cours de cette année.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

570 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 38 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 25 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 8 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 5 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 4 %)

Semaine de la Saint Valentin dans l’archidiocèse de Gitega,(popularité : 4 %)

SOS : La vie de James en danger,(popularité : 4 %)

Les 1 er Lauréats en musicologie au Burundi,(popularité : 3 %)