Le taux de chômage était de 9.5% en 2014 dans les milieux urbain


Selon le rapport de l’institut des statistiques et des études économiques au Burundi réalisé fin 2013 début 2014, le taux de chômage selon Le bureau international du travail, dans les milieux urbains était de 9.5%, tandis qu’en milieux rural, le taux était de 0.8%. Le taux est de 14.7% d’après la définition du chômage au sens large dans les milieux urbains tandis qu’il était de 1.2% dans les milieux ruraux.



Par: Isanganiro , jeudi 7 janvier 2016  à 20 : 18 : 34
a

Le rapport montre que beaucoup de chômeurs ont entre 15 et 35 ans. Cela s’explique par le fait que c’est à cet âge que les gens entre dans le milieu du travail.

Les employeurs demandent à leurs tours dans les termes de références au moment des recrutements quelques années d’expérience dans le travail.

Le chômage étant défini selon le bureau international du travail comme toute personne en âge de travailler mais qui n’est pas occupée au cours des quinze derniers jours et qui est à la recherche intense de l’emploi.

Cette définition selon le bureau international du travail donne des taux qui restent à des niveaux les plus bas dans les pays en voie de développement, parce qu’il y a des gens qui se découragent après les quinze jours et qui ne sont plus à la recherche intense du travail, explique un employé de l’ISTEBU.

De plus une personne qui a travaillé au moins une heure durant les quinze jours de l’enquête n’est pas recensée comme chômeur en ce moment.

Pour que les chiffres reflètent beaucoup plus la réalité, on a ajouté à cette définition du BIT les chômeurs découragé, le terme utilisé alors devient le chômage au sens élargi.
Ces écarts entre milieux ruraux et urbains s’expliquent par le fait que la population dans les milieux ruraux est à 80% agriculteurs.
Rappelons que le président de la république Pierre NKURUNZIZA a conseillé aux Burundais d’aller chercher du travail dans d’autres pays au cours de sa dernière conférence public à Gitega, après que le ministère de la fonction public ait déclaré qu’il n’y aura pas de recrutement coté gouvernement au cours de cette année.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

579 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 6 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 5 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 5 %)

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 4 %)

Gitega : Une fillette malformée attend beaucoup de vos gestes charitables,(popularité : 4 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 3 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 3 %)

Bujumbura : Les habitants de Gisyo crient au secours,(popularité : 3 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 3 %)

Nyanza lac : Des escrocs se font agents de la CNTB ,(popularité : 3 %)