Des kiosques restés fermés au marché de Musaga


Bien des commerçants du marché de Musaga n’ont pas ouvert leurs stands ce lundi. A l’origine, la situation sécuritaire tendue en cette zone située en commune Muha. La population sur place dit que les commerçants ont été intimidés par la présence d’un effectif élevé de policier à l’intérieur du marché.



Par: Isanganiro , lundi 11 janvier 2016  à 15 : 50 : 24
a

Les commerçants qui opèrent au sein de ce marché disent que c’est pour la première fois que des policiers pénètrent à l’intérieur du marché depuis le début des manifestations anti- troisième mandat. Le commissaire de ce marché indique que le blocage des activités commerciales est lié à la situation sécuritaire difficile qui prévaut dans le quartier.

Magnus NIYOKINDI souligne que le secteur du commerce a beaucoup souffert des manifestations anti- troisième mandat : « pas mal de commerçants ont fermés leurs kiosques et sont allés se réfugier à l’intérieur du pays », indique-t-il.

Le commissaire du marché de Musaga regrette que l’insécurité surgisse au marché alors que la plupart des commerçants qui avaient fuis étaient revenus rouvrir leurs kiosks vers les mois d’octobre et novembre. La mesure de réhabiliter le marché tombe prise par la mairie de Bujumbura, elle aussi ne fait que empirer la situation.

Des témoignages sur place indiquent qu’une personne a été tuée ce dimanche autour du marché de Musaga suite aux coups de feu entendus dans cette localité. Il y aurait eu plusieurs arrestations qui s’en sont suivies.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

240 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 79 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 11 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 10 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 7 %)

Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 5 %)

Nzabampema et les siens ‘’seraient loin de se rendre’’ ,(popularité : 4 %)

Kiliba Ondes : Deux journalistes congolais menacés par des présumés soldats burundais ,(popularité : 3 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 3 %)

Nkurunziza appelle au calme et à l’arrestation des assassins du Général Nshimirimana,(popularité : 3 %)

Rumonge : Un retenu se donne la mort,(popularité : 3 %)